On a peut-être identifié le plus gros impact du système solaire

Ganymède fait partie des astres qui intéressent le plus les scientifiques. Elle est considérée comme la plus grosse lune du système solaire. Au-delà de sa taille impressionnante, Ganymède fascine également par la puissance du champ magnétique qu’elle produit.

Il y a quelques jours, on a appris que des chercheurs allaient utiliser le James Webb Telescope pour étudier cette lune de près. Aujourd’hui, un nouvel élément concernant Ganymède a fait surface et la rend encore plus intéressante du point de vue scientifique.

Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

En étudiant les images capturées par des sondes spatiales, il y a des années de cela, une équipe de scientifiques dirigés par le chercheur Naoyuki Hirata, de l’Université de Kobe (Japon), a découvert que Ganymède pourrait être la plus grande structure d’impact du système solaire.

Des anneaux concentriques de 7800 km de diamètre

Les chercheurs ont examiné des images enregistrées par les sondes Voyager 1 et Voyager en 1979, ainsi que par l’engin spatial Galileo, entre 1995 et 2003. L’étude de ces images a révélé la présence de fissures et de sillons sur la surface de Ganymède.

D’après les scientifiques, ces sillons forment des anneaux concentriques dont le diamètre atteint 7800 km. Ils pensent que ces formations ont été causées par un impact géant qui a frappé Ganymède.

Une collision qui a eu lieu il y a 4 milliards d’années

À en croire Naoyuki Hirata, Ganymède serait entrée en collision avec un autre corps céleste il y a environ 4 milliards d’années. Cet impact aurait eu lieu dans une région connue sous le nom de « Marius regio » et « aurait dû affecter la géologie de Ganymède de manière significative. » Les recherches ont révélé que l’impact aurait été causé par un astéroïde de 150 km de diamètre qui aurait percuté Ganymède à une vitesse d’environ 20 km par seconde.

À l’heure actuelle, les chercheurs mènent des études plus poussées pour vérifier leur hypothèse. S’il s’avère que les anneaux concentriques observés à la surface de Ganymède ont vraiment été formés par une énorme collision, cette lune deviendra la plus grande structure d’impact du Système solaire.

Pour le moment, ce titre revient au cratère Valhalla, de la lune Callisto de Jupiter, qui a des anneaux concentriques de 3800 km de diamètre. Il est ensuite suivi de près par l’Utopia Planitia sur Mars qui présente un impact de 3300 km de diamètre.

Mots-clés astronomie