On a peut-être résolu le mystère de l’atmosphère de Vénus

Vénus est une planète pas comme les autres. Durant de nombreuses années, elle a intrigué les scientifiques. L’une de ses particularités réside dans le fait que son atmosphère effectue en permanence une super-rotation. Alors que Vénus met 243 jours terrestres pour tourner autour d’elle-même, son atmosphère ne prend que 4 jours pour circuler autour de la planète.

Une équipe de scientifiques dirigée par le chercheur japonais Takeshi Horinouchi, de l’Université d’Hokkaido, a publié une étude dans la revue scientifique Science qui pourrait permettre de résoudre le mystère de l’atmosphère de Vénus.

Crédits Pixabay

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont analysé les données obtenues par la sonde japonaise Akatsuki.

Un phénomène expliqué par les effets de marées thermiques

Akatsuki étudie Vénus depuis 2015. En se basant sur les images ultraviolettes et infrarouges capturées par cette sonde, les scientifiques ont élaboré un moyen de suivre les mouvements des nuages sur Vénus. Après avoir analysé la vitesse des vents sur cette planète et la façon dont la chaleur circule, les chercheurs ont pu déterminer les forces qui contribuent à la super-rotation de l’atmosphère de Vénus.

Les recherches effectuées par Takeshi Horinouchi et son équipe ont confirmé l’hypothèse qui suggère que cette super-rotation résulte des effets de marées thermiques. Il s’agit d’une sorte d’onde atmosphérique générée par la différence de chaleur entre la face de Vénus réchauffée par le Soleil et celle qui se trouve dans l’ombre.

Vers une meilleure compréhension des systèmes atmosphériques

Au cours d’une interview accordée à Space.com, Takeshi Horinouchi a déclaré qu’il ne s’attendait pas à obtenir de tels résultats. « Personnellement, le succès de notre étude a été une grande surprise pour moi. »

Les scientifiques ont tenté de résoudre le mystère de la super-rotation de l’atmosphère de Vénus depuis de nombreuses années. « La super-rotation a été découverte dans les années 1960, cependant, le mécanisme derrière sa formation et son maintien est un mystère de longue date. » a déclaré Takeshi Horinouchi.

Le Professeur Horinouchi a déclaré que cette étude permettra, plus tard, de mieux comprendre « les systèmes atmosphériques sur des exoplanètes en rotation synchrone à cause des forces de marées, dont une fait toujours face à leurs étoiles centrales, et qui, comme Vénus, ont une très longue journée solaire. »

Mots-clés astronomievénus