On a retrouvé d’anciennes ruines Maya sous le Mexique

Récemment, la civilisation maya a révélé l’un de ses secrets avec la découverte d’anciennes ruines dans la partie sud du Mexique. Le site sur lequel ces vestiges du passé ont été découverts s’appelle Aguada Fénix et se trouve dans l’État de Tabasco, à la base du golfe du Mexique.

Selon les chercheurs, cette structure pourrait être le plus grand et le plus ancien monument créé par la civilisation maya qui n’ait jamais été découverte. Aguada Fénix a une longueur de 1400 m et sa structure aurait été construite entre 1000 et 800 ans avant notre ère. Jusqu’ici, les archéologues croyaient que le monument maya de Ceibal était le plus ancien connu, celui-ci ayant été construit vers 950 ans av. J.-C.

Crédits Pixabay

D’après les spécialistes, cette découverte pourrait pousser les archéologues à recalibrer les chronologies établies par rapport aux capacités des Maya dans le domaine de l’architecture. Le monument semble en effet très vaste par rapport à l’époque de sa construction.

Presque invisible

Ce qui a également surpris les chercheurs par rapport à ce site nouvellement découvert, c’est le fait que personne ne l’ait remarqué pendant des siècles. Même les Mexicains modernes qui vivent actuellement dans la région ne l’ont pas vu. Selon les scientifiques, la zone où se trouve la structure est à la fois plate et gigantesque, et on pourrait croire qu’il s’agit d’un paysage naturel.

Les chercheurs ont pu détecter la présence du site à l’aide d’études aériennes utilisant un LIDAR. Ces études ont relevé une anomalie au niveau du terrain. Il s’agissait en fait d’une plateforme mesurant 1413 m du nord vers le sud et 399 m de l’est vers l’ouest. Quant à sa hauteur, elle pouvait atteindre les 15 m au-dessus du niveau du terrain.

À lire aussi : Les Mayas ont aussi du faire face à un changement climatique

Ce qu’implique cette découverte

Les archéologues ont pu observer que le site nouvellement découvert présentait certaines similarités avec les sites Olmec de San Lorenzo et La Venta. Cependant, le fait qu’il n’y ait pas de statues à forme humaine à Aguada Fénix pourrait signifier que c’étaient bien les Maya qui ont habité l’endroit et non les Olmec. Les chercheurs derrière l’étude ont d’ailleurs précisé que contrairement aux lieux Olmec, Aguada Fénix n’exposait aucun indicateur d’inégalités sociales comme des statues d’individus importants.

Selon les archéologues, ce site découvert au Mexique pourrait avoir beaucoup d’importance dans l’étude du fonctionnement et de l’organisation des sociétés anciennes. Selon les auteurs, la compréhension de ces civilisations a des implications importantes par rapport aux capacités des humains et au potentiel des groupes humains.

Beaucoup de mystères subsistent encore aujourd’hui concernant la vie menée par les Maya. En tout cas, la découverte de ce nouveau site au Mexique nous donnera l’occasion d’en savoir plus sur le développement des anciens humains ayant vécu dans cette région du monde.

À lire aussi : Des artefacts mayas ont été découverts au fond d’un lac