On a retrouvé des artefacts nazis sur le front de l’Est

Récemment, des excavateurs polonais ont déniché des objets appartenant à Hitler dans une base militaire nazie appelée « Wolfsschanze » ou « Tanière du loup ». Cette surprenante découverte a été faite lors de travaux effectués sur les lieux. Elle comprend un drapeau et une pierre gravée portant le blason du bataillon de protection spéciale d’Hitler, connu sous le nom de « Führerschutzkommando ».

Pourtant, beaucoup pensaient qu’il n’y avait plus rien à découvrir.

Un doigt représentant Hitler

Crédits Pixabay

La base se trouve sur le front est, au fin fond de la forêt de Mazurie. Depuis sa découverte, le gouvernement polonais a décidé de la restructurer pour en faire un site historique. La Fondation Laterba s’est associée au conservateur provincial des monuments d’Olsztyn pour mener à bien cette mission.

La base est constituée de plusieurs portes blindées, d’un escalier menant à la caserne personnelle d’Hitler et d’un bunker capable de résister à une attaque chimique.

Hitler aurait séjourné pendant 850 jours dans ce bunker

Le dictateur allemand aurait bâti ce bunker pour se préparer à l’invasion de l’Union soviétique en 1941. Cette opération était baptisée « Barbarossa ». Hitler y aurait séjourné pendant 850 jours. Il n’aurait décidé de sortir que lorsqu’il a senti venir sa défaite.

« Nous avons été convaincus que la zone a été bien fouillée et qu’il n’y avait plus rien à découvrir. Ces objets seront conservés et exposés à la tanière. Le lieu a déjà été aménagé pour devenir un site touristique. Il génère des revenus pour le district des lacs de Mazurie », a déclaré Zenon Piotrowicz, inspecteur forestier de la division forestière de Srokowo.

« La découverte nous a permis de déterminer dans quelle caserne vivaient les nazis et comment était marquée l’unité. Il faut aussi trouver un contexte pour que le site soit présenté comme un fait historique sans promouvoir une idéologie criminelle », a ajouté Piotrowicz.

Malgré l’initiative, l’idée de faire de ce site historique un lieu touristique a suscité controverses et inquiétudes. Certains pensent que cet endroit pourrait devenir un lieu de pèlerinage pour les néonazis.

Le lieu d’un complot allemand visant à assassiner Hitler

L’histoire de la tanière du loup a été marquée par un évènement particulier. Le 20 juillet 1944, un groupe de conjurés civils et allemands a organisé une tentative d’assassinat et de putsch ciblant Hitler. L’opération secrète, nommée « Valkyrie », a été menée par le colonel Claus von Stauffenberg, qui était issu de la noblesse allemande.

L’objectif était de déposer une bombe près d’Hitler pendant une réunion qui allait se tenir dans la base secrète et de la faire exploser le moment voulu. L’explosion a tué quatre hommes, mais Hitler n’en a été que légèrement blessé. À l’époque du troisième Reich, la sanction associée à un tel « acte de trahison » était assurément la mort.

« Cette fois je serai expéditif. Ces criminels […] ne doivent pas recevoir la balle de l’honneur, ils doivent pendre à leur corde comme de misérables traîtres ! Qu’un tribunal d’honneur les chasse de la Wehrmacht. Ensuite, on pourra les condamner en tant que civils… Et le verdict devra être exécuté dans les deux heures qui suivront. Ils devront être pendus immédiatement, sans la moindre pitié ! Et le principal, c’est qu’on ne leur laisse pas le temps de tenir des grands discours. Mais Freisler se débrouillera. C’est notre Vychinski. » Tels étaient les propos tenus par Adolf Hitler le juillet 1944.

Pour éviter l’humiliation en public, la persécution des membres de leurs familles et l’exécution par les nazis, nombre de subversifs ont opté pour le suicide. C’est notamment le cas de Hans-Ulrich von Oertzen, de Günther von Kluge, de Loringhove, de Wagner et d’Erwin Rommel. Henning von Tresckow s’est donné la mort vaillamment, au style d’un kamikaze, en se dirigeant vers les lignes ennemies avant de se faire sauter par une grenade.

Cette histoire est mise en scène par le long métrage américano-allemand Walkyrie (ou Valkyrie en français) réalisé par Bryan Singer, sorti en 2008. Le rôle principal du film, dont celui du colonel Claus von Stauffenberg, est joué par Tom Cruise.

Mots-clés archéologie