On a retrouvé des cellules cérébrales intactes sur une victime du Vésuve

Il y a près de 2 000 ans, en 79 apr. J.-C., le sud-ouest de l’Italie a été ravagé par l’une des éruptions volcaniques les plus mortelles de l’histoire : l’éruption du Vésuve avait en effet dévasté plusieurs villes italiennes, dont Pompéi, et fait des milliers de victimes humaines. La plupart ont été ensevelis dans les cendres brûlantes, tandis que les autres ont été soufflés par la chaleur intense dégagée par l’éruption, avec une température de plus de 500 °C, ce qui a parfaitement préservé leurs tissus.

Un peu au début de l’année, des scientifiques italiens ont annoncé avoir découvert une des malheureuses victimes du Vésuve dont le cas est très particulier : il s’agit d’un jeune homme d’environ 20 ans dont le cerveau a été complètement vitrifié suite aux conditions extrêmes citées plus haut.

Crédits Pixabay

La découverte est d’autant plus étonnante, car après avoir étudié ce cerveau vitrifié, les chercheurs y ont découvert tout un réseau de cellules cérébrales « exceptionnellement bien préservées » !

Des neurones et des axones parfaitement intacts

Menés par le Dr Pier Paolo Petrone, anthropologue à l’Université Federico II de Naples, les chercheurs ont utilisé la microscopie électronique à balayage ainsi que des outils avancés de traitement de l’image pour étudier de près le cerveau vitrifié. Ils ont alors pu identifier ce qui semblerait être des neurones et des axones parfaitement bien conservé d’un cerveau et d’une moelle épinière humains.

« L’analyse [du cerveau] a montré la préservation de plusieurs protéines hautement exprimées dans les différentes parties du cerveau humain : cortex cérébral, noyaux gris centraux, mésencéphale, glande pituitaire, amygdale, cervelet, hippocampe, hypothalamus et moelle épinière », a fièrement indiqué le Dr Petrone, qui a ensuite expliqué que « ces gènes sont d’une importance exceptionnelle pour les fonctions neuronales puisque leurs mutations ont été détectées chez des patients atteints de pathologies cérébrales. [Le] MED13L, dont la protéine associée a été trouvée dans le cerveau vitreux, a été trouvée particulièrement abondante dans le cervelet adulte et ses mutations ont été détectées chez des patients ayant une déficience intellectuelle. »

Une découverte rarissime et vraiment incroyable

Nous avons affaire à une découverte archéologique vraiment exceptionnelle. Les détails des recherches ont été publiés récemment dans la revue PLOS One, et les chercheurs y ont fièrement affirmé qu’il s’agit du « meilleur exemple de tissu préservé du système nerveux central jamais découvert dans des vestiges archéologiques humains ».

En effet, comme a tenu à souligner le Dr Pier Paolo Petrone : « la découverte d’un cerveau vitrifié était vraiment exceptionnelle, mais la découverte de tout un système nerveux central composé de neurones et d’axones était absolument étonnante. »

https://twitter.com/archaeologyEAA?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1312155931417821186%7Ctwgr%5Eshare_3&ref_url=https%3A%2F%2Fdailygeekshow.com%2Feruption-vesuve-cerveau-vitrifie%2F