On a retrouvé un fort vieux de 3 200 ans, théâtre de batailles épiques de l’époque biblique

Décidément, le monde de l’archéologie est fascinant. Le lundi 31 août 2020, l’Autorité des antiquités d’Israël (IAA) a annoncé la découverte d’un fort vieux de 3 200 ans près de la ville de Kiryat Gat, dans le sud d’Israël. D’après les archéologues qui ont travaillé sur les fouilles, cet endroit serait en fait une citadelle cananéenne qui a été le théâtre de batailles épiques durant l’époque biblique.

Ce fort mesurerait 18 mètres de long et 18 mètres de large, et aurait été construit au 12e siècle par les Égyptiens. Ces derniers auraient érigé cette citadelle qui se trouve non loin du kibboutz Gal On et de la rivière de Guvrin pour se protéger des Philistins.

Crédits Pixabay

L’IAA a fait savoir que le public pourra visiter ce fort gratuitement d’ici peu.

Une citadelle laissée à l’abandon

Selon Saar Ganor et Itamar Weissbein, les archéologues de l’IAA, cette citadelle serait tombée entre les mains des Philistins malgré les efforts des Égyptiens. Cela a rapidement conduit à la ruine de plusieurs villes cananéennes.

« À l’époque, la citadelle cananéenne était dirigée par les Égyptiens, et ses résidents qui étaient leurs protégés. Mais après, au cours du 12e siècle, deux nouveaux protagonistes sont apparus : les Israélites et les Philistins. Une guerre territoriale sanglante a alors éclaté », ont-ils expliqué.

Ce vieux fort est une véritable mine d’or. En effet, d’après les archéologues, il renfermait d’anciens bols de conception égyptienne et des centaines de faïences. En dehors de cela, les chercheurs y ont trouvé de nombreuses chambres et une cour pavée de briques.

À lire aussi : On a peut-être retrouvé l’endroit où Jésus est censé avoir marché sur l’eau

Un élément qui nous en apprend plus sur la géopolitique au 12e siècle

Pour les chercheurs, la découverte de ce fort offre « un aperçu de la réalité géopolitique décrite dans le Livre des Juges, qui a vu les Cananéens, les Israélites et les Philistins s’affronter. » Ganor et Weissbein sont revenus sur la lutte qui a opposé ces différents peuples.

« Les Israélites se sont installés dans des communautés non fortifiées sur la crête centrale de la montagne, tandis que les Philistins ont pris le pouvoir sur la côte sud de la Méditerranée. Essayant de conquérir plus de terres, les Philistins ont combattu les Égyptiens et les Cananéens à la frontière, qui passait probablement le long du fleuve Guvrin entre le royaume philistin de Gat et le royaume cananéen de Lakish. »

Dans un communiqué, les chercheurs ont fait savoir qu’un fort similaire, appartenant aux Égyptiens, a été retrouvé dans un autre site d’Israël.

Mots-clés archéologie