On a retrouvé une ancienne basilique dans le royaume perdu d’Axoum, en Ethiopie

Des chercheurs viennent de découvrir une ancienne église datant du 4e siècle dans la partie nord de l’Ethiopie. L’église en question semble contenir à la fois des artefacts chrétiens, mais aussi des objets qui pourraient être païens.

Ces découvertes jettent une lumière rare sur l’ancien empire d’Axoum qui est une civilisation relativement peu connue de l’Afrique du Nord, et qui fait partie des premières à s’être converties au christianisme durant le 4e siècle.

Crédits Pixabay

Les archéologues ont découvert l’église chrétienne, qui est construite dans le style romain appelé basilique, lors de fouilles dans la ville enterrée de Beta Samati. Cette dernière faisait partie du royaume qui était centré autour de l’ancienne ville d’Axoum. Celle-ci était une puissance régionale depuis l’année 80 avant notre ère jusqu’en 825 apr. J.-C. Elle était considérée comme étant un partenaire commercial de Rome grâce à sa localisation près de la Mer Rouge.

Encore peu connue

Aujourd’hui, le nom d’Axoum est encore très peu connu. Selon Michael Harrower, archéologue à l’Université Johns Hopkins à Baltimore, une des choses qu’ils font en ce moment est d’essayer de changer cette situation. Selon lui, les gens reconnaissent l’ancienne Egypte ou encore l’ancienne Grèce, mais ce qu’ils ne savent pas c’est que la civilisation d’Axoum est l’une des plus puissantes de l’ancien temps, et aussi l’une des premières.

Les résultats de cette nouvelle étude effectuée par Harrower et ses collègues ont été publiés le 10 décembre dernier dans le journal Antiquity. L’article donne des détails sur les fouilles effectuées à Beta Samati de 2011 à 2016.

Une découverte importante

Les chercheurs ont découvert que des gens vivaient à Beta Samati depuis l’année 750 avant notre ère, qui est connue comme étant une période pré-Axoumite, jusqu’en 650 où le déclin du royaume a commencé. Cela signifie que les infrastructures existaient durant la période païenne jusqu’au début des royaumes islamiques, en passant par l’ère chrétienne.

Une découverte majeure par rapport à cette succession de périodes est celle de l’ancienne église. Les chercheurs pensent qu’elle a été construite lorsque le royaume d’Axoum s’est converti à la chrétienté, au même moment où la nouvelle religion se propageait à travers l’Empire romain suivant les ordres de l’Empereur Constantin en 323.

D’après Harrower, la basilique qu’ils ont découverte est assez importante. Il y a d’autres basiliques du 4e siècle qui sont connues, mais la plupart ont été découvertes il y a très longtemps et certaines d’entre elles ne présentaient pas beaucoup d’artefacts ni d’informations à analyser. De son côté, l’église de Beta Samati contient une mine d’artefacts anciens incluant des objets religieux chrétiens, des pièces de bronze, des figurines en argile ou encore de larges amphores qui étaient utilisées pour stocker du vin ou de l’huile d’olive.

A part les artefacts chrétiens, certains objets trouvés sur les lieux peuvent aussi être des  preuves de pratiques païennes à Beta Samati. Par exemple, il y a les figurines représentant des bovins ou encore des têtes de taureau. Il y aussi des signes qui montrent un mélange entre les pratiques locales et les pratiques étrangères. En tout cas, avec le travail des archéologues qui est toujours en cours, on en saura sûrement un peu plus sur l’ancienne civilisation.

Mots-clés archéologie