On a retrouvé une pierre lunaire perdue par la NASA

Comment peut-on perdre des pierres lunaires ? Il s’agit d’un mystère que la NASA n’a pas encore réussi à résoudre. Mais pour une pierre en particulier qui avait disparu après avoir été offerte à l’Etat de la Louisiane par le président Richard Nixon, l’histoire s’est quand même bien terminée. Un homme en Floride l’a en effet trouvée chez lui dans un vieux carton et l’a retournée à ses détenteurs légitimes.

D’après l’homme en question, il est probable qu’il ait acheté la pierre lunaire lors d’un vide-grenier au cours de ces 15 dernières années. Toutefois, il ne s’est jamais rendu compte qu’il avait acheté quelque chose d’aussi précieux. Il a ajouté qu’il ne pouvait même pas se souvenir du moment précis où il l’a acheté, et n’est pas sûr de la somme qu’il a dû débourser pour l’avoir.

Crédits Pixabay

La pierre lunaire qui vient d’être retrouvée provenait des échantillons rapportés lors de la mission Apollo 17. Personne ne sait comment elle a pu terminer dans un vide-grenier, mais cela montre qu’il y a un gros problème au niveau de la gestion de ces pierres provenant de la Lune. Selon les informations, des centaines de roches lunaires ont disparu ou ont été volées et la plupart sont totalement introuvables.

A lire aussi : Mais au fait, la Lune pourrait-elle vraiment s’écraser sur la Terre ?

Le mystère des pierres lunaires disparues

La NASA a scellé les échantillons de roches lunaires obtenus au cours des missions Apollo, et la grande majorité le sont encore actuellement. Toutefois, il y a eu environ 200 de ces échantillons qui ont été offerts aux 50 Etats, aux territoires des Etats-Unis, et à certains gouvernements étrangers par le président Nixon. D’après les informations, un petit pourcentage de ces échantillons donnés a été volé, mais la grande majorité a disparu sans explication. C’est le cas de la roche provenant de la mission Apollo 17 que l’homme vivant en Floride a remis aux mains du Louisiana State Museum.

Dans un article de The Advocate paru en 2018 concernant la découverte d’un échantillon d’Apollo 11 qui avait aussi disparu, on pouvait lire qu’Elizabeth Weinstein, la curatrice du Louisiana Art and Science Museum, n’avait aucune idée de l’endroit où pouvait se trouver la pierre lunaire d’Apollo 17 offerte à la Louisiane.

A lire aussi : Le jour où les Etats-Unis ont voulu faire exploser une bombe nucléaire sur la lune

Pas d’enquête en vue

Steven Maklansky, le directeur par intérim du Louisiana State Museum, a indiqué au cours d’une interview qu’ils n’avaient pas l’intention de mener une enquête sur le chemin parcouru par la pierre depuis sa disparition jusqu’à sa découverte chez l’homme vivant en Floride. Ainsi, on ne saura jamais comment la pierre lunaire a pu disparaitre et qui l’a soustraite aux mains de la Louisiane.

D’après Maklansky, il est juste content que la roche soit maintenant au musée.