Chandrayaan-2 : On a retrouvé Vikram et il est en un seul morceau

Vikram, l’atterrisseur de la mission Chandrayaan-2, a été lancé le 22 juillet dernier. Il devait se poser près du pôle Sud lunaire le 6 septembre dernier et réaliser ainsi le premier atterrissage lunaire de l’histoire de l’Inde. Malheureusement, au moment où Vikram devait se poser, l’agence spatiale indienne ou l’Indian Space Research Organisation (ISRO) a indiqué qu’elle avait perdu le contact avec l’atterrisseur lunaire.

« La descente de l’atterrisseur Vikram se déroulait comme prévu. Puis la communication entre l’atterrisseur et le contrôle au sol a été perdue. Les données sont en cours d’analyse », avait expliqué K. Sivan, le président de l’agence spatiale indienne.

Crédits Pixabay

Après avoir disparu pendant 24 heures, l’ISRO a annoncé qu’elle avait retrouvé la trace de Vikram.

Plus de peur que de mal

L’agence spatiale indienne a annoncé que l’équipe de la mission Chadrayaan-2, a finalement réussi à localiser la sonde spatiale Vikram sur la Lune. Même si l’équipe n’a pas encore réussi à établir une communication avec l’atterrisseur, elle a indiqué que l’appareil avait quand même pu se poser à l’endroit prévu en un seul morceau.

L’équipe de la mission Chandrayaan-2 a pu avoir des images de Vikram sur la surface lunaire grâce à un orbiteur. Les photos de l’atterrisseur n’ont pas été publiées par l’ISRO, mais l’agence spatiale indienne a indiqué que la sonde était intacte même si elle était en position inclinée.

L’ISRO tente d’entrer en contact avec Vikram

En dépit de toutes les tentatives multipliées par l’équipe de la mission Chandrayaan-2, Vikram reste silencieux. De ce fait, il est difficile de déterminer dans quel état se trouve réellement l’atterrisseur lunaire. Toutefois, l’agence spatiale indienne ne perd pas espoir et continue d’essayer de rétablir la communication avec Vikram.

Actuellement, l’ISRO fait face à une véritable course contre la montre. En effet, Vikram n’est pas conçu pour résister à la nuit lunaire. Sa durée de vie est estimée à 14 jours terrestres, avant la tombée de la nuit. Le temps est compté depuis le 7 septembre dernier. Lorsque ce laps de temps sera écoulé, les chances de sauver Vikram sont minces.

L’agence spatiale compte sur les antennes de communication de Vikram pour renouer le contact. En effet, si celles-ci sont orientées vers l’orbiteur de la mission Chandrayaan-2, il reste encore de l’espoir.

Mots-clés chandrayaan 2lune