On a trouvé de la poussière d’étoile vieille de 7 milliards d’années en Australie

Une équipe composée de scientifiques des universités de Chicago et de Zürich a récemment publié un article dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) sur la découverte de poussières d’étoiles, plus âgées que le Soleil, sur une météorite tombée près de la ville de Murchison, en Australie, en 1969.

Alors que le Soleil est « seulement » âgé de 4,6 milliards d’années, ces poussières d’étoiles, quant à elles, seraient vieilles de 7 milliards d’années. Les scientifiques du Field Museum de Chicago ont noté la présence de ces « grains présolaires » en 1987.

crédits Pixabay

Ce n’est que très récemment, grâce à une nouvelle méthode de datation, que les chercheurs ont pu déterminer l’âge approximatif de ces poussières d’étoiles.

Des grains constitués de carbure de silicium

L’étude de ces grains présolaires a été dirigée par Philipp Heck, conservateur de la collection de météorites au sein du Field Museum et cosmochimiste à l’Université de Chicago. Dans l’étude publiée dans le PNAS, ce dernier a indiqué que son équipe avait eu recours à une méthode consistant à réduire un bout de la météorite en poudre.

Les scientifiques ont ensuite utilisé de l’acide pour dissoudre les fragments afin d’obtenir 40 grains. En plus d’avoir mis en lumière que les grains étaient constitués de carbure de silicium, les scientifiques ont surtout réussi à déterminer leur datation en mesurant les quantités d’un isotope du néon.

Des âges différents

Philipp Heck a indiqué que la datation de ces poussières d’étoiles était l’une des études « les plus passionnantes » sur lesquelles il ait jamais travaillé.

À l’issue de ces études, Philipp Heck et son groupe ont notamment découvert que les grains présolaires découvert sur la météorite de Murchison n’avaient pas le même âge.

Les grains les plus âgés datent d’environ 7 milliards d’années. « Ce sont les plus anciens matériaux solides jamais trouvés et ils nous racontent comment les étoiles se sont formées dans notre Galaxie. Ce sont des échantillons solides d’étoiles, de la vraie poussière d’étoiles. » D’autres sont âgés de 4,6 et 4,9 milliards d’années.

Les scientifiques ont indiqué qu’en raison de la quantité élevée de poussières d’étoiles datant de 7 milliards d’années retrouvées sur la météorite, ils en ont déduit qu’à cette période, il y avait eu une formation stellaire très élevée.

Mots-clés étoiles