On a trouvé deux naines brunes assez étranges

Récemment, les astronomes ont découvert deux naines brunes avec l’aide des Citizen Scientists, ou les amateurs d’astronomie désireux de participer à la recherche dans le domaine. Ces derniers étaient des participants au projet Backyard Worlds : Planet 9 de la NASA et ont entre autres analysé les données recueillies par le satellite NEOWISE ou Near-Earth Object Wide-Field Infrared Survey Explorer pour détecter les deux corps célestes.

Ce qui a frappé les chercheurs par rapport à ces naines brunes, c’est qu’elles avaient certaines particularités qui les distinguaient des autres naines brunes connues jusqu’ici. Les astronomes les ont d’ailleurs appelées « les premières sous-naines extrêmes de type T». Les naines brunes sont des boules de gaz n’étant pas assez massives pour enclencher la réaction thermonucléaire propre aux étoiles, toutefois les deux objets cosmiques qui viennent d’être découverts ont une masse 75 fois supérieure à celle de Jupiter. Quant à leur âge, il serait d’à peu près 10 milliards d’années.

Crédits Pixabay

Les astronomes indiquent que, parmi les étoiles les plus âgées de la Voie Lactée, ces deux corps célestes sont jusqu’ici les naines brunes se rapprochant le plus des planètes.

Une composition inhabituelle

D’après les astronomes, la composition de ces deux naines brunes est assez différente de ce que l’on peut voir d’habitude. Une observation suivant des longueurs d’onde particulières montre une similarité avec les naines brunes habituelles. Cependant, pour certaines longueurs d’onde, on remarque une grande différence par rapport aux autres étoiles ou planètes observées jusqu’ici.

Les analyses ont montré que les deux corps célestes ont un taux très bas de fer alors qu’une naine brune normale devrait contenir environ 30 fois plus de fer et d’autres métaux. D’après les données, l’une des deux naines brunes aurait en son sein une quantité de fer à peu près égale à 3 % de ce que contient le Soleil.

À lire aussi : La vie extraterrestre freinée par la profusion de naines brunes ?

Ce qu’implique cette découverte

D’après l’astrophysicien Marc Kuchner, qui est entre autres investigateur principal de Backyard Worlds : Planet 9, une des questions importantes concernant l’étude des naines brunes et des exoplanètes est de savoir dans quelles mesures leur formation dépend de la présence de métaux et d’autres éléments. Pour lui, ne trouver qu’une quantité aussi petite de métal dans ces deux naines brunes signifie qu’il faudrait se concentrer davantage sur l’étude d’exoplanètes pauvres en métaux ou d’exoplanètes orbitant une étoile ancienne pauvre en métaux.

Par rapport aux résultats, Kuchner a ajouté que ces deux naines brunes vont permettre d’en savoir plus sur la physique des exoplanètes. Cela vient du fait qu’elles sont presque similaires à ces dernières.

En tout cas, on peut dire que les Citizen Scientists ont joué un très grand rôle dans la découverte de ces deux naines brunes peu habituelles. On peut ainsi espérer que la participation des astronomes amateurs permettra de découvrir plus rapidement d’autres objets cosmiques mystérieux dans l’Univers.

À lire aussi : Il y a une drôle de naine brune à 6,5 années lumière de la Terre

Mots-clés astronomieétoiles