On a trouvé quatre objets mystérieux en forme d’anneau dans la Voie lactée

En faisant des observations à l’aide du radiotélescope australien Square Kilometer Array Pathfinder (ASKAP), un groupe d’astrophysiciens a trouvé des objets mystérieux en forme d’anneau dans la Voie lactée. Ces scientifiques ont été intrigués par ces formations qui ne ressemblaient à rien de ce qu’ils avaient pu voir jusqu’à ce jour.

D’après les astrophysiciens qui ont découvert ces quatre objets, il s’agirait de structures circulaires d’ondes radio. Les chercheurs ont décidé de les baptiser ORC, pour Odd Radio Circles. Cela signifie littéralement « cercles radio étranges. »

Une photo de notre galaxie

Photo de Jeremy Thomas – Unsplash

Actuellement, les scientifiques se demandent d’où proviennent ces ORC et de quoi ils sont formés.

Des cercles qui se trouvent à une distance inconnue

C’est au moment où ils ont fait le recensement de toutes les sources radio se trouvant dans l’espace que Ray Norris, de la Western Sydney University, et son équipe ont fait cette découverte inattendue. Les trois premiers ORC ont été trouvés grâce à l’ASKAP. Le quatrième, quant à lui, a été découvert grâce à l’étude des données d’archives d’un ancien télescope.

Pour l’instant, les scientifiques ne savent pas grand-chose de ces objets. Ils sont encore dans l’incapacité de déterminer leur taille et leur distance. Les chercheurs ont toutefois noté que les bords de ces objets circulaires étaient plus brillants, comparés à leur intérieur.

À lire aussi : Quand une galaxie antique nous pousse à remettre en question ce que nous pensons savoir de l’univers

Un phénomène encore inconnu des scientifiques ?

Selon les chercheurs, ces objets auraient toujours été présents. Jason Wright, de l’université de Pennsylvanie, a indiqué que les télescopes n’ont pas réussi à les détecter plus tôt en raison de la faiblesse de leurs ondes radio.

« Chaque fois que de nouvelles capacités de recherche sont mises en marche, nous pouvons nous attendre à découvrir l’inattendu. »

L’astronome Kristine Spekkens, du Royal Military College of Canada and Queen’s University, a déclaré que ces ORC pouvaient être le fruit d’un nouveau phénomène encore inconnu des scientifiques. Il se pourrait aussi qu’il s’agisse d’une « extension d’objets déjà connus, mais que nous n’avons pas encore pu explorer. »

Les chercheurs ont avancé une première hypothèse qui suggère que ces objets seraient des restes de supernovas. Cette théorie a été réfutée par le professeur Mikako Matsuura, de l’université de Cardiff, au Royaume-Uni.

« Nous savons combien d’étoiles il y a, grâce à des études radio antérieures, donc nous savons approximativement combien de restes d’explosions d’étoiles devraient également être trouvés » a-t-elle souligné.

À lire aussi : Existe-t-il un univers miroir caché dans l’espace temps ?

Mots-clés astronomieespace