On a trouvé une explosion radio cosmique qui se répète tous les 157 jours

Les FRB fascinent la communauté scientifique depuis leur découverte en 2007 et nous venons justement de faire une nouvelle découverte fascinante. L’un de ces signaux se répéterait tous les 157 jours.

Le tout premier sursaut radio rapide a été détecté au milieu des années 2000 par David Narkevic, un étudiant placé sous la responsabilité de Duncan Lorimer et Maura McLaughlin. En analysant les données d’archives provenant des Nuages de Magellan remontant aux années 90, ce dernier a découvert un signal cent fois plus fort que le bruit de fond. Un signal extrêmement court et donc la durée n’excédait pas les 10 millisecondes-lumière.

Une photo représentant l'immensité de l'Univers

Photo de Thomas Grams – Unsplash

Après avoir vérifié les observations de son étudiant, Duncan Lorimer a annoncé la découverte par le biais d’un article scientifique publié en 2007.

FRB 121102, un FRB pas comme les autres

Et bien sûr, la nouvelle a fortement divisé la communauté scientifique. Beaucoup d’astronomes ont ainsi évoqué un faux positif, jusqu’à ce que de nouveaux signaux soient détectés quelques années plus tard.

Aujourd’hui, les FRB ne font plus rire personne et nous avons ainsi repéré des dizaines de signaux différents, des signaux puissants et provenant de divers endroits de l’Univers.

Et certains de ces signaux semblent vouloir se détacher du lot.

FRB 121102 en fait partie. Repéré pour la première fois en 2014 par le radiotélescope d’Arecibo installé à Porto Rico, ce signal a en effet été de nouveau détecté deux ans plus tard, en 2016. Il est alors devenu le tout premier sursaut radio rapide à s’être produit plus d’une fois.

À lire aussi : FRB, le mystère bientôt résolu ?

Le premier signal à se répéter

Depuis, les études se sont multipliées et les équipes d’un radiotélescope installé à l’Observatoire Jodrell Bank du Cheshire ont justement eu l’occasion de se pencher sérieusement sur ce signal. À l’origine, elles souhaitaient simplement collecter plus de données à son sujet, mais elles ont rapidement fait une découverte majeure.

En analysant les archives des données collectées par le radiotélescope, les astronomes ont en effet repéré 32 autres rafales du même signal. Des rafales se répétant en plus sur un même schéma.

FRB 121102 commence donc par une émission radio de 90 jours, suivie d’une période de silence de 67 jours. Et le plus fou, c’est que la même séquence se reproduit tous les 157 jours.

À lire aussi : Grâce aux FRB, nous en avons appris un peu plus sur la matière manquante

Un schéma régulier qui devrait nous aider à mieux comprendre le phénomène

Et bien entendu, cette régularité est la clé pour mieux comprendre l’origine et la nature de ces signaux. Désormais, les astronomes vont pouvoir anticiper le déclenchement de ce signal et cela leur permettra peut-être de remonter plus facilement à sa source. En effet, ce ne sont pas les hypothèses qui manquent et de nombreux chercheurs pensent ainsi que les FRB résultent d’une étoile à  neutrons ou du mouvement orbital d’une étoile très massive.

Néanmoins, jusqu’ici, personne n’a été en mesure de prouver l’une ou l’autre de ces assertions.

À lire aussi : On a peut-être détecté pour la première fois un FRB venant de notre galaxie

Mots-clés frb