On a trouvé une nouvelle manière de chercher des exoplanètes habitables

Les scientifiques pensent avoir découvert une technique plus efficace pour chercher des exoplanètes habitables. Ils ont orienté leurs recherches vers les mondes qui sont en orbite autour des étoiles naines, car ceux-ci auraient plus de chances d’accueillir la vie que d’autres.

La plupart des planètes de notre galaxie devraient, a priori, pouvoir accueillir la vie. Cependant, l’agitation de leur étoile et la météo spatiale les en empêchent.

Une photo de notre galaxie
Photo de Jeremy Thomas – Unsplash

Le fait d’avoir un Soleil relativement stable a permis à la vie de se former et d’évoluer sur Terre au cours de ces quatre derniers milliards d’années. Les éruptions occasionnelles et parfois intenses des étoiles n’endommagent pas réellement les planètes. Par contre, un flux constant de radiations et d’éruptions de faible énergie détruit leur atmosphère protectrice.

Cette étude a été menée par le chercheur Dimitra Atri et l’étudiant Shane Carberry Mogan du Centre des sciences spatiales de l’université de New York à Abu Dhabi (NYUAD). Elle a consisté à observer la météo spatiale autour de 500 étoiles naines M de la Voie lactée.

L’absence d’atmosphère rend une planète inhabitable

Les observations ont été effectuées sur une centaine d’étoiles grâce aux images de Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) de la NASA. Elles ont servi à modéliser l’érosion et la perte des atmosphères planétaires sur un milliard d’années.

« L’habitabilité planétaire est définie comme la zone autour d’une étoile dans laquelle une planète est capable de maintenir de l’eau liquide à sa surface », ont souligné les auteurs de l’étude.

Ils ont essayé de comprendre l’impact de la luminosité stellaire, des éruptions et d’autres événements météorologiques spatiaux sur l’habitabilité des exoplanètes. Ils ont constaté que ces facteurs, et surtout un flux constant de lumière ultraviolette (XUV), affectent particulièrement leur atmosphère.

Rappelons que l’atmosphère protège la surface des planètes d’un rayonnement stellaire nocif. Son absence réduit ainsi considérablement les chances que la vie y prospère.

Les planètes autour des naines rouges peuvent conserver leur atmosphère

Les étoiles naines M, ou naines rouges, sont très abondantes dans la Voie lactée. Les planètes qui orbitent autour d’elles pourraient conserver leur atmosphère à long terme. En plus, elles sont plus faciles à repérer et à caractériser.

Depuis la Terre, les chercheurs ont constaté que les planètes orbitant ces naines rouges bloquent presque toute la lumière quand elles passent devant leurs étoiles. C’est en observant ces alignements que les scientifiques peuvent collecter des informations détaillées concernant les masses, les atmosphères et l’habitabilité de ces mondes.