On a une idée de l’âge du coeur de la Terre

Grâce à une expérience en laboratoire, des chercheurs ont réussi à estimer l’âge du cœur de la Terre. Ainsi, selon les résultats obtenus, le noyau terrestre serait âgé de 1 à 1,3 milliard d’années, ce qui fait qu’il est à la limite inférieure de l’intervalle estimé auparavant. Des études antérieures avaient en effet trouvé un âge compris entre 1,3 et 4,5 milliards d’années.

Selon les scientifiques, cette nouvelle étude a aussi permis de mieux comprendre ce qu’il se passe au niveau du noyau de la Terre. Par exemple, on en sait un peu plus sur la façon dont il conduit la chaleur ou encore sur la source qui alimente la géodynamo de notre planète. Cette dernière est le mécanisme qui maintient le champ magnétique terrestre en place.

Crédits Pixabay

D’après Jung-Fu Lin, professeur au Jackson School of Geosciences de l’Université du Texas à Austin et à la tête de l’équipe de chercheurs, c’est quelque chose de très intéressant de connaître l’origine de la géodynamo et du champ magnétique terrestre puisque ce sont des phénomènes qui contribuent à l’habitabilité d’une planète.

L’expérience en laboratoire

L’on sait que le cœur de la Terre est constitué d’une partie intérieure faite de fer dur, et d’une partie extérieure composée de fer sous forme liquide. Pour obtenir des informations concernant ce cœur, les chercheurs ont essayé d’analyser la façon dont le fer conduit la chaleur. Cette méthode est aussi celle utilisée pour estimer son âge.

Au laboratoire, l’équipe de chercheurs a recréé les conditions existant à l’intérieur du noyau. On parle ici d’une température presque équivalente à celle du Soleil et à une pression pouvant atteindre un million d’atmosphères. Pour y arriver, les scientifiques ont utilisé des lasers sur du fer qu’ils ont également comprimé entre deux enclumes de diamant.

Après près de deux ans de travaux, il a été démontré que le matériau est 50 % moins conducteur de chaleur que les estimations correspondant au jeune noyau. Les chercheurs en ont conclu que la géodynamo a été au début alimentée par la convection thermale. Plus tard, un autre processus du nom de convection compositionnelle est venu s’ajouter au système. Aujourd’hui, ces deux phénomènes travaillent ensemble pour créer le champ magnétique terrestre.

À lire aussi : La Lune utilisée comme miroir pour étudier la Terre

Ce qu’impliquent les résultats de l’étude

Ces informations sur le noyau de la Terre ont permis d’avoir une idée du moment où notre planète s’est mise à se refroidir jusqu’à causer la cristallisation et la solidification du noyau interne. C’est en se basant sur ce processus qu’ils ont pu estimer l’âge du noyau.

Les scientifiques indiquent que l’estimation qu’ils ont obtenue de l’âge du noyau de la Terre, c’est-à-dire entre 1 et 1,3 milliard d’années, implique toutefois certains problèmes. En effet, cela suggère que la température du noyau aurait dû être très élevée pour maintenir la géodynamo, et ce bien avant la formation de la partie intérieure du noyau. Selon les chercheurs, cette température très élevée ne paraît pas réaliste.

En tout cas, les résultats obtenus au cours de cette étude représentent une avancée certaine pour ce qui est de comprendre ce qu’il se passe au centre de notre planète.

À lire aussi : La NASA surveille de près une anomalie dans le champ magnétique terrestre

Mots-clés géologieterre