On connaîtra bientôt l’âge exact du géant de Cerne Abbas

Le Géant de Cerne Abbas fascine les archéologues depuis longtemps maintenant et le géoglyphe a ainsi fait l’objet de plusieurs études. La dernière en date est sans doute la plus importante de toutes, car elle devrait nous permettre de déterminer son âge exact.

Le Géant de Cerne Abbas est donc un géoglyphe tracé sur la prairie d’une colline au nord de Dorchester et donc dans le Dorset britannique.

Une prairie anglaise

Crédits Pixabay

La figure est assez imposante et elle atteint ainsi les 55 mètres de haut pour environ 51 mètres de large.

Le Géant de Cerne Abbas, un géoglyphe de plusieurs siècles

Les traits la composant sont en réalité des tranchées. Des tranchées de trente centimètres de large et de trente centimètres de profondeur.

Comme son nom le laisse raisonnablement supposer, la figure est en réalité celle d’un homme tenant dans sa main un gourdin. Le sexe est apparent et en érection, tandis que le main gauche est tendue. Si l’on en croit les nombreuses études effectuées sur place, alors le dessin serait incomplet et le géant tenait à la base un autre objet dans sa main gauche.

La nature exacte de cet objet n’a pas été déterminée, mais de nombreux chercheurs pensent qu’il s’agissait de la dépouille d’un animal.

Le Géant de Cerne Abbas a été évoqué pour la toute première fois dans un document datant du 17e siècle et cela fait donc un moment qu’il accompagne les Britanniques. Et sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille. En réalité, la figure a failli disparaître à plusieurs reprises. L’année dernière, des passionnés se sont d’ailleurs réunis afin de le sauver, en le restaurant.

Des recherches pour dater le géant

La figure compte en effet de nombreux soutiens, et une association locale a ainsi entrepris, en collaboration avec l’Université du Gloucestershire, de mener de nouveaux tests sur la figure. Des tests visant principalement à établir l’âge du géoglyphe.

Une équipe d’archéologue s’est donc rendue sur place et a creusé des tranchées pour extraire des échantillons du sol à partir de certains points précis comme les coudes et les pieds du géant.

Ces échantillons ont ensuite été transportés à l’Université du Gloucestershire pour être testés. Philip Toms, un chercheur de l’établissement, va utiliser l’OSL (technique de luminescence stimulée optiquement) pour tenter de dater les échantillons. Il faudra en revanche nous montrer patients puisque les premiers résultats ne tomberont pas avant le mois de juillet.

Il faut rappeler que personne n’a encore réussi à dater le Géant de Cerne Abbas et nous ignorons donc tout de ses origines exactes. Ces travaux devraient donc nous permettre d’y voir un peu plus clair.

Mots-clés anthropologie