On en sait un peu plus sur les origines des poulets domestiques

Un article récemment publié dans la revue Cell Research nous en apprend un peu plus sur l’origine et l’ascendance génétique de nos chers poulets domestiques. Ces animaux ont en effet pris une place de choix dans la vie de l’homme, ne serait-ce que dans le cadre de notre alimentation.

En plus de jouer un rôle crucial dans l’histoire des migrations de notre espèce, les poulets sont majoritaires dans la population mondiale actuelle d’oiseaux, selon Phys.org. Pour autant, les hypothèses concernant leurs origines ne sont toujours pas clairement étayées.

Un groupe de poulets domestiques

Photo de Xuân Tuấn Anh Đặng. Crédits Pixabay.

Celle qui circule le plus avance par exemple que les poulets domestiques descendraient d’oiseaux provenant du nord de la Chine et de la vallée de l’Indus.

Mais après la collecte, suivie du séquençage de 863 génomes d’oiseaux, dont 162 qui appartiennent à des poulets domestiques, les chercheurs qui sont derrière ces récents travaux ont indiqué que cette hypothèse était fausse.

Les véritables origines des poulets domestiques

Sur les 863 génomes, 787 ont donc été entièrement séquencés. Parmi ces génomes de volatiles, 162 appartenaient à des poulets domestiques.

Et tandis que 142 d’entre eux provenaient d’oiseaux appartenant à toutes les sous-espèces de Coq doré (Gallus gallus), 12 appartenaient aux descendants du Coq vert de Java (Gallus varius), 2 à des espèces de Coq de Sonnerat (Gallus sonneratii) et 4 étaient issus des descendants du Coq de Lafayette (Gallus lafayettii).

Grâce aux résultats de ses travaux, cette équipe internationale de scientifiques a ainsi pu déterminer que les poulets, qui font partie de la famille des Phasianidae, ont été pour la première fois domestiqués dans les régions sud-ouest de la Chine, dans le nord de la Thaïlande et au Myanmar.

À lire aussi : L’étonnante histoire de Miracle Mike, le poulet sans tête

Un animal qui a fini par s’exporter un peu partout

Cette étude confirme également que les poulets domestiques descendent principalement du Gallus gallus spadiceus, une espèce de coq sauvage originaire du sud-est asiatique. Ensuite, entre il y a 9 500 et 3 000 ans de cela, le Coq doré (Gallus gallus spadiceus) et les poulets domestiques n’avaient plus rien en commun dans leurs traits.

Grâce aux données fournies par ces travaux de recherche, les scientifiques ont également précisé qu’après avoir été exportés dans diverses parties de l’Asie, les oiseaux ont communément été croisés avec d’autres espèces locales.

De nos jours, on retrouve ainsi les poulets domestiques sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique. De quoi bouleverser ce qu’on sait de l’origine de la première source de protéine animale de l’Homme.

Mots-clés génétiqueoiseaux