On pense savoir comment les saumons arrivent à détecter le champ magnétique terrestre

Il existe plusieurs espèces animales capables de détecter le champ magnétique terrestre et de l’utiliser comme carte pour se repérer pendant la migration, ou la chasse.

Parmi elles on compte notamment les poissons, les rongeurs, les chauves-souris et les oiseaux. Mais jusqu’ici, les scientifiques ont été incapables de dire exactement comment ces animaux procèdent. Toutefois, une nouvelle étude menée sur le saumon royal vient renforcer l’hypothèse selon laquelle les poissons juvéniles de cette espèce parviennent à naviguer à travers le champ magnétique terrestre en utilisant des magnétorécepteurs microscopiques intégrés dans leurs tissus.

Des saumons dans une rivière

Crédits Pixabay

L’incroyable sens de l’orientation du saumon royal

L’étude a été conduite par une équipe de chercheurs de l’Oregon State University (OSU) qui a observé le comportement du saumon royal pendant sa migration. Selon eux, lorsque les poissons juvéniles de cette espèce atteignent le cours d’eau douce, ils activent un système chimique différent. “À notre connaissance, ces résultats sont les premiers à démontrer que le comportement d’orientation des poissons peut être affecté par une impulsion magnétique”, affirment les chercheurs.

Lorsque vient le moment de se reproduire, le saumon royal est connu pour sa faculté incroyable à retrouver le chemin vers le ruisseau exact où il a lui-même éclos. Pour expliquer ce phénomène, deux théories existent actuellement. Ces poissons pourraient être capables de détecter le champ magnétique de la Terre par le biais de réactions chimiques induites par le magnétisme, ou alors, un magnétorécepteur dans le corps de l’animal lui-même pourrait être à l’origine de cette faculté. Mais il se peut en fait que la réponse soit un mélange des deux hypothèses.

Le saumon royal se sert-il des impulsions magnétiques pour s’orienter ?

Dans l’étude de l’OSU, les chercheurs ont examiné le comportement de saumons juvéniles lorsqu’ils sont soumis à des impulsions magnétiques. Pour cela, ils ont utilisé deux environnements différents pour réaliser des tests : l’un qui imitait un emplacement océanique éloigné dans l’aire de répartition du saumon royal, et un autre qui imitait un champ magnétique local. Ils ont constaté que les saumons soumis à des impulsions magnétiques avaient tendance à aller dans la même direction, celle du champ magnétique.

Si ces résultats sont bons, cela confirmerait que le saumon royal fait lui aussi partie des animaux affectés par les impulsions magnétiques de notre planète. Si une étude plus poussée sera nécessaire pour expliquer comment se phénomène se produit exactement, les auteurs de cette étude estiment que leurs résultats chez le saumon royal sont conformes à l’hypothèse de la magnétite.