On pense savoir pourquoi Uranus penche sur le côté

Uranus se distingue des autres planètes de notre système solaire par la façon dont elle est positionnée sur son orbite. La planète est en effet penchée de 90° par rapport au plan du système solaire, et c’est aussi le cas en ce qui concerne son système d’anneaux et les orbites de ses 27 satellites.

Les astronomes pensent que l’état d’Uranus est la conséquence d’une collision violente qui s’est produite quelque temps après sa formation, ce qui a également accéléré sa rotation autour de son axe avec un tour complet réalisé en 17 heures. Cependant, jusqu’ici, les simulations de cet impact n’ont pas donné de résultats satisfaisants. Ainsi, les scientifiques n’ont pas beaucoup d’informations concernant cet événement.

Crédits Pixabay

Une récente étude se basant sur une nouvelle stratégie de modélisation pourrait avoir trouvé des réponses aux questions que les scientifiques se posent à propos de cette collision. Cette nouvelle stratégie a initialement pour but d’étudier la formation des satellites des planètes dites glaciales.

Des processus différents

D’après ce que les scientifiques ont observé, les impacts qui ont lieu dans la partie extérieure du système solaire, qui est plus sombre et plus froide, ont des conséquences différentes de ce que l’on peut observer plus près du Soleil. Dans ce dernier cas, il y a eu par exemple la collision entre une Terre primitive et un objet spatial nommé Theia ayant donné naissance à la Lune. Les deux corps qui sont entrés en collision étaient tous les deux principalement faits de roches. Les débris produits par l’impact se sont ainsi rapidement solidifiés pour former la Lune.

Dans le cas d’Uranus, le matériau éjecté lors du choc  était plus volatile et a pu rester plus longtemps dans un état gazeux. D’après ce qui est indiqué dans la récente étude, la planète a pu réabsorber une grande partie de ce gaz tandis que ce qui était resté a servi à former les différents satellites.

Les résultats obtenus avec le nouveau modèle

Le nouveau modèle utilisé par les chercheurs au cours de cette nouvelle étude a pris en compte tous les paramètres indiqués précédemment. D’après les résultats obtenus, le corps céleste qui a heurté Uranus était assez large et était fait de glace, avec une masse comprise entre une à trois fois celle de la Terre.

Selon Shigeru Ida, travaillant au Earth-Life Science Institute du Tokyo Institute of Technology et auteur principal, le modèle qu’ils ont utilisé est le premier à pouvoir expliquer la configuration du système satellitaire d’Uranus. Il a ajouté que le modèle pourrait aussi être utilisé pour expliquer la configuration d’autres planètes glaciales  comme Neptune, ainsi que celle d’autres planètes de glace en dehors de notre système solaire.

Avec ces nouvelles informations concernant la configuration unique d’Uranus, les chercheurs sont mieux armés dans leur étude des exoplanètes, en particulier les super-Terres qui peuvent être largement constituées de glace d’eau.

Mots-clés uranus