Des chercheurs au mis au point un nouveau test de détection pour le THC

Pour la consommation d’alcool, tout un panel de tests est actuellement disponible afin de connaître le taux d’alcoolémie dans le sang. Et ces outils sont largement utilisés dans divers domaines afin de vérifier si un individu est en infraction par rapport au degré maximum autorisé, au-delà duquel il est considéré comme étant en état d’ébriété.

Pour le cas du cannabis, jusqu’à présent le test par prise de sang est actuellement le seul type de test capable de révéler le taux de THC (le composant actif de la marijuana) dans le sang d’un individu, et on ne peut pas connaître de suite les résultats d’une prise de sang. Sans compter le fait que cela peut être laborieux.

Crédits Pixabay

Mais à présent, la situation a changé. En effet, des chercheurs de l’Université du Texas à Dallas ont mis au point le prototype d’un appareil capable de détecter le THC présent dans l’organisme d’un individu, en se basant uniquement sur sa présence dans la salive. Les résultats de leurs recherches ont été récemment présentés via la plateforme en ligne SciMeetings de l’American Chemical Society (ACS).

Un nouveau test hautement sensible et non invasif

Cet appareil de détection du taux de THC contenu dans la salive est composé de deux éléments distincts, à savoir une bande de détection imprégnée d’anticorps réagissant spécifiquement au THC, et un lecteur électronique capable de convertir les données de la bande de détection en concentration de THC.

La bande de détection est en fait pourvu de deux électrodes qui vont la polariser en entrant en contact avec le THC contenu dans la salive, laquelle y aura été imprégnée au préalable. Et c’est là que les anticorps spécifiques entrent en jeu. Ils vont jouer un rôle déterminant : isoler le THC des autres molécules qui peuvent se trouver dans la salive à analyser, en entrant en interaction avec elle afin de pouvoir la fixer. Et il ne reste plus qu’à insérer la bande dans le lecteur.

Le dispositif est actuellement en phase de test préliminaire

Selon le Dr Shalini Prasad qui a dirigé ces recherches, le dispositif qu’ils ont conçu est capable de détecter des « niveaux de THC allant de 100 picogrammes (1000 milliardième de gramme) par millilitre à 100 nanogrammes (milliardième de grammes) par millilitre ». De plus, c’est très rapide, car tout le processus prend seulement 5 minutes à réaliser.

L’équipe du Dr Prasad est d’ailleurs actuellement à pied d’œuvre pour tester leur dispositif dans des conditions réelles. Ils ont du coup créé une version dont la taille est comparable à celle d’un glucomètre. Et pour les tests, ils ont juste besoin de prélever de la salive de l’individu à analyser à l’aide d’un simple écouvillon de l’intérieur de la joue.

Ce genre de test ouvre ainsi la porte à de nombreuses applications concrètes sur le terrain, ne serait-ce que pour le contrôle des automobilistes comme c’est le cas pour l’alcoolémie au volant.