On sait enfin ce qui a provoqué l’éclat lumineux de Jupiter

Le 7 aout 2019, un astrophotographe du nom d’Ethan Chappel a repéré un éclat lumineux sur Jupiter. Il a immédiatement publié la découverte sur Twitter. Le flash était si brillant qu’il était facilement perceptible depuis la Terre, à condition d’avoir les bons équipements. Chappel l’a accidentellement détecté à travers un enregistrement lié à une recherche de météores.

Plus récemment, une équipe de chercheurs a analysé la trouvaille.

La tempête de Jupiter est en train de se calmer

Crédits pixabay.com

Les astronomes Ramanakumar Sankar et Csaba Palotai du Florida Institute of Technology pensent que le flash a été produit par l’impact d’un corps céleste sur la planète. En examinant la courbe de lumière, ils ont constaté des parts égales de fer météorique et de silicates. La présence de ces matériaux suggère qu’il s’agit d’un astéroïde, et non d’une comète.

Les résultats de l’étude ont été présentés à l’occasion de la réunion conjointe EPSC-DPS 2019 qui a eu leu à Genève.

Un super logiciel appelé DeTeCt

« Je crois que je regardais le ciel à la recherche de météores (…) quand c’est arrivé, donc je n’ai pas vu le flash pendant l’enregistrement », a raconté Chappel à ScienceAlert. « Je ne l’ai remarqué qu’après, grâce à un super logiciel appelé DeTeCt de Marc Delcroix, qui est conçu spécialement pour trouver ces flashs. »

En effet, DeTeCt est un logiciel libre spécialement conçu par l’astronome amateur Marc Delcroix et le physicien Ricardo Hueso pour détecter les impacts sur Jupiter et Saturne. Il s’agit du premier flash d’impact sur Jupiter trouvé grâce au programme. La base de données de ce dernier contient actuellement plus de cent jours d’enregistrement pour Jupiter et une dizaine de jours pour Saturne.

Delcroix a expliqué qu’« une fois qu’un flash est trouvé dans un enregistrement vidéo, il peut être analysé pour quantifier l’énergie nécessaire pour le rendre visible à une distance de 700 millions de kilomètres. »

Un phénomène courant sur Jupiter

D’après les experts, la roche céleste aurait explosé dans la haute atmosphère de Jupiter, à environ 80 kilomètres au-dessus du sommet des nuages. L’explosion aurait généré une énergie équivalente à 240 kilotonnes de TNT. Son diamètre aurait été de 12 à 16 mètres et sa masse a été évaluée à environ 450 tonnes.

Jupiter serait beaucoup plus propice à ce genre d’impact que la Terre. Cela s’expliquerait en partie par le fait que la planète est située juste à proximité d’une ceinture d’astéroïdes. « Nous estimons maintenant à 20-60 les impacts d’objets similaires sur Jupiter chaque année. En raison de la grande taille de Jupiter et de son champ gravitationnel, ce taux d’impact est dix mille fois supérieur à celui d’objets similaires sur Terre », a souligné Ricardo Hueso.