On sait pourquoi les chauve-souris sont aussi résistantes aux virus

Depuis le début de la pandémie de Coronavirus, les chercheurs se sont intéressés de près au cas des chauves-souris. Ils désignent cette espèce comme le « réservoir » du Covid-19. En effet, le SARS-CoV-2 se développerait d’abord chez les chauves-souris, avant de transiter vers un hôte intermédiaire, pour ensuite infecter l’Homme.

La découverte de ce virus a soulevé de nombreuses questions. Celles qui reviennent le plus souvent portent sur la résistance des chauves-souris aux virus. Les chercheurs se demandent comment cet animal peut transporter le Coronavirus, sans tomber malade.

crédits Pixabay

Une équipe de scientifiques internationaux, dirigée par Emma Teeling, de l’University College Dublin, semble avoir trouvé une réponse à cette question.

Le secret de leur immunité se cache dans leur code génétique

D’après Emma Teeling, qui est également la cofondatrice du Bat1K project, le secret de « l’immunité exceptionnelle » des chauves-souris se trouverait dans leur code génétique, qui les protégerait des virus mortels. Pour en apprendre plus sur leur mécanisme de défense immunitaire, l’équipe d’Emma Teeling a étudié les séquences des génomes de plusieurs espèces de chauves-souris.

L’analyse de ces séquences génomiques leur a permis de découvrir que cet animal avait un « système immunitaire unique. » L’étude des gènes des chauves-souris a révélé qu’elles étaient étroitement liées à un groupe composé de carnivores, dont des chiens, des chats ou encore des phoques. Toutefois, les chercheurs ont noté des particularités dans certaines régions de leurs génomes qui évoluent différemment et qui seraient à l’origine de leur résistance aux virus.

À lire aussi : 6 nouveaux coronavirus découverts dans les chauve-souris

Une découverte qui permettra de lutter contre la pandémie ?

Dans une précédente étude publiée en 2017, Emma Teeling avait parlé du double dispositif de défense qui permettait aux chauves-souris de ne pas succomber à ces virus. Dans un premier temps, elles ont recours à un mécanisme de défense inflammatoire qui leur permet de s’attaquer directement au pathogène. Par la suite, elles font appel aux interleukines « pour tempérer cette inflammation et éviter les effets délétères. »

Les chercheurs comptent mener des études plus poussées pour mieux comprendre le fonctionnement du système immunitaire des chauves-souris. Ils pensent qu’à terme cela pourrait contribuer à la découverte d’un traitement efficace contre des maladies comme la Covid-19.

« Si nous pouvons mimer la réponse immunitaire des chauves-souris face au virus, alors on pourra peut-être trouver un remède » a-t-elle expliquée.

Mots-clés animauxvirus