One Minute Sculpture Challenge, pour rester créatif même en confinement

Même en période de confinement, les expositions d’œuvres d’art continuent dans le Tarn. Avec le défi baptisé « One Minute Sculpture Challenge», les artistes contemporains peuvent présenter publiquement leurs créations à travers le web. Lancé par l’association Pôle Arts et Cultures (PAC), le défi consiste à prendre une pose créative avec des objets du quotidien.

Le concept du challenge a été inspiré des œuvres de l’artiste autrichien Erwin Würm qui est le créateur de « One minute sculptures ». Ce sont des sculptures éphémères associant un objet courant et une personne qui se met dans une position particulière pendant un court instant. Chaque semaine, les propositions artistiques reçues sont publiées sur la page Facebook de l’association organisatrice de l’événement. Le challenge ne se terminera qu’à la fin du confinement.

Le défi “One Minute Sculpture Challenge” lancé par l’association PAC continuera jusqu’à la fin du confinement. Crédits: Pixabay

La photo doit être envoyée par  e-mail avec le nom, les coordonnées et une autorisation parentale si le participant est un enfant.

Une initiative prise après avoir eu des « Secondes vies »

Pour les internautes, « One Minute Sculpture Challenge» est un moyen de développer leurs créativités en produisant des sculptures éphémères avec les moyens du bord. Pour l’association Pôle Arts et Cultures, il s’agit d’une initiative visant à faire vivre l’art au milieu de la pandémie et de garder ainsi le contact avec son public.

Rappelons que l’exposition intitulée « Secondes vies » organisée dernièrement par la PAC a été compromise en raison de la pandémie du coronavirus. Devant se tenir au Château de La Falgalarié à Aussillon du 31 janvier au 24 avril 2020, les œuvres issues de la collection des Abattoirs et du Musée- Frac Occitanie Toulouse ainsi que d’autres artistes comme Daniel Dezeuze et Claude Lévêque… n’ont pas eu droit à leurs moments de gloire depuis le confinement du 17 mars.

Le challenge ouvre une porte aux artistes amateurs

Depuis le lancement du challenge en fin mars, plus d’une trentaine de photographies ont été reçues par l’équipe organisatrice de l’événement. Plusieurs des œuvres ont été réalisées avec des esprits très créatifs. Arrosoir, stylos, lanternes, pèles ont été mobilisés.

Selon Françoise-Aline Blain, présidente de l’association Pôle Arts & Cultures, les meilleures photos et sculptures du challenge seront sélectionnées. Elles seront par la suite exposées au concours d’artistes amateurs, PAC/Montagne Noire qui se tiendra au château de la Falgalarié en septembre.

Mots-clés challengephotos