One-Punch Man : un Singapourien a suivi l’entraînement de Saitama

Les super héros aux super pouvoirs sont très nombreux dans les mangas japonais. Mais s’il y en a un qui se distingue parmi tous, c’est bien Saitama de la série One-Punch Man. Avec son physique tout sauf impressionnant, Saitama terrasse pourtant ses adversaires (de terrifiants monstres) en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Une puissance incroyable qu’il a acquise en s’imposant un entraînement draconien tous les jours pendant trois années.

Eh bien, figurez-vous qu’un Singapourien a décidé de suivre le même entraînement que Saitama, et le résultat est plutôt impressionnant !

L’entraînement hyper intensif de Saitama

Pour avoir sa silhouette svelte et sa force sans pareil, le héros de One-Punch Man a fait 100 pompes, 100 abdos, 100 squats et 10 kilomètres de course à pied chaque jour de la semaine, pendant trois années. Un fan de la série résidant à Singapour, du nom de Sean Seah a décidé de suivre le même entraînement pour perdre du poids et remodeler son corps.

Le 10 février dernier, après les écarts du Nouvel An, Sean a pris la décision de tenter le challenge « One-Punch Man Workout ». Objectif : faire fondre les mauvaises graisses et regagner en masse musculaire en suivant l’entraînement de Saitama pendant trente jours. Sean a partagé l’évolution de son programme d’entraînement spécial sur sa page Facebook qui compte pas moins de 24 000 followers.

Les internautes ont ainsi pu suivre l’évolution de son corps… mais aussi de son mental ! Car oui, l’entraînement intensif du héros de One-Punch Man agit apparemment aussi, à terme, sur l’esprit. Et les résultats sont simplement bluffants.

Un groupe Facebook pour ceux qui veulent aussi essayer

Aux termes de son entraînement de 30 jours, façon One-Punch Man, Sean a perdu 5 kg et s’est sculpté un beau corps musclé. Sur sa page il a publié des photos et vidéos qui montrent à quel point son corps a été transformé par cet entraînement spécial.

Pour aider ceux qui souhaiteraient eux-aussi tenter l’expérience, Sean a ouvert un groupe Facebook où il explique notamment qu’il n’a pas eu à modifier son alimentation durant ce mois d’entraînement poussif. Il a juste réduit la quantité d’aliments frits et gras, qui rendaient ses exercices plus difficiles.