OneWeb est finalement sorti d’affaire et va reprendre du service

Officiellement, OneWeb, est sorti de tout risque de faillite en passant entre les mains du gouvernement britannique et de Bharti Global Limited. Selon un communiqué publié par l’entreprise le 20 novembre dernier, avec le lancement de satellites à larges bandes prévu pour le mois de décembre, suivi d’autres lancements sur les deux prochaines années, un retour en force serait même à envisager.

Pour rappel, OneWeb s’est déclarée menacée par la faillite en mars 2020. Mais grâce au secours providentiel du gouvernement britannique et de Bharti Global, une entreprise de télécommunications, les choses ont pris une autre tournure. En effet, l’entreprise a pu se redresser et se prépare à de nouvelles actions pour élargir son marché.

Un satellite flottant dans l'orbite terrestre

Photo de la NASA – Unsplash

OneWeb est une entreprise fournissant un service de couverture internet qui s’appuie sur des satellites à orbite basse. Les changements apportés par la vente des actifs n’a pas uniquement permis à l’entreprise de se relever, mais lui ont aussi ouvert la voie à de nouvelles perspectives pour élargir son offre.

OneWeb a opté pour la stratégie qui le sortira de la menace de faillite

Plus tôt cette année, au mois de mars plus précisément, OneWeb était menacée par la faillite. L’entreprise s’est même vue obligée de se séparer de bon nombre de son personnel. Pour remédier à la situation, elle a dû céder ses actifs pour un prix de 1 milliard de dollars à Bharti Global Limited et au gouvernement britannique.

Une transaction qui a apparemment porté ses fruits puisque l’entreprise est non seulement sortie de la crise, mais elle s’est également trouvé de nouveaux investisseurs  et jouit maintenant de droits priorisant son service sur le territoire britannique.

L’entreprise n’a pas perdu de son mordant et compte bien se refaire

À ce jour, OneWeb compte déjà 74 satellites en orbite. Et pas plus tard que le mois prochain, l’entreprise compte lancer 36 nouveaux satellites, des satellites qui feront partie d’une constellation de 650 satellites capable de concurrencer les services de fourniture internet de SpaceX avec Starlink, ou plus récemment celui d’Amazon avec sa constellation Kuiper.

Et l’ambition d’OneWeb ne s’arrête pas là. Si jusqu’ici, l’entreprise s’était plus concentrée sur les satellites en orbite basse, au mois d’août 2021, l’entreprise a obtenu l’approbation des États-Unis pour le lancement de 1 280 satellites qui seront placés en orbite moyenne afin d’améliorer sa couverture internet.

Il semble donc que les choses soient reparties pour OneWeb. Espérons que ce nouveau départ lui soit plus favorable.

Mots-clés oneweb