OneWeb renforce sa constellation pour connecter le monde

Starlink de SpaceX, la société d’Elon Musk, n’est pas le seul projet qui aspire à fournir une connexion internet haut débit à travers le monde depuis l’espace. OneWeb œuvre aussi dans cette voie. Si SpaceX a envoyé en janvier 2020 60 satellites pour agrandir sa constellation, c’est au tour de OneWeb de renforcer la sienne pour connecter le monde.

Dans la nuit du 6 au 7 février 2020, OneWeb a envoyé un lot de 34 nouveaux satellites vers sa mégaconstellation. Le lancement de ces satellites a été effectué par un lanceur Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.

La Terre vu de l'espace.

Crédits Pixabay

Pour rappel, OneWeb avait déjà lancé six satellites depuis le Centre Spatial Guyanais à Kourou, le 27 février 2019.

Des satellites qui se placeront à 1200 km de la Terre

Cette mission a été réalisée par Arianespace et sa filiale Starsem. Le lancement de ces satellites s’est déroulé sans anicroche. Les 34 satellites ont été placés à 450 km de la Terre. Par la suite, leur propulsion électrique se chargera de les placer sur leur orbite définitive qui se trouve à 1 200 km de notre planète.

Adrian Steckel, le Directeur général de OneWeb s’est félicité de la réussite de cette mission. « C’est le début de la plus grande campagne de lancement de satellites civils de l’histoire. » a-t-il déclaré. Cette année, OneWeb effectuera encore dix lancements de 30 à 36 satellites par vol.

Le haut débit accessible partout dans le monde

A l’instar de Starlink, OneWeb promet d’offrir grâce à ses satellites une couverture internet haut débit accessible partout dans le monde. « Une fois déployée, la constellation OneWeb permettra aux terminaux des utilisateurs compatibles avec une couverture 3G, LTE, 5G et WiFi de rendre le très haut débit accessible partout dans le monde – que ce soit au sol, dans les airs et les mers. »

En tout, ce sont 648 satellites qui viendront constituer la mégaconstellation de OneWeb. A termes, OneWeb ambitionne de devenir l’un des plus grands fournisseurs internet du monde. « Nous signons des centaines de contrats sur le modèle take or pay et sommes en discussions avec des fournisseurs de services télécoms dans le monde entier. » a expliqué Adrian Steckel.

La société promet une expertise qui « sera celle d’un opérateur de satellites et non celle d’un opérateur de télécoms qui viendrait directement au client. »

Mots-clés oneweb