OnlyFans ne veut plus de sexe dans les lieux publics

OnlyFans applique une politique bien plus laxiste que les autres plateformes sociales. Contrairement à un Instagram, un Twitter ou un Facebook, le service n’interdit en effet pas la nudité, si bien que de nombreuses travailleuses du sexe se sont tournées vers lui pour monétiser leur activité.

Mais voilà, il semblerait que la situation soit en train de changer.

Le ventre d'une femme dans la pénombre
Crédits Pixabay

La plateforme a en effet décidé de mettre en place un nouveau garde-fou pour éviter les mauvaises surprises.

Quand OnlyFans change les règles du jeu

Elle interdit ainsi désormais toutes les images et toutes les vidéos mettant en scène du sexe dans des lieux publics.

Comme souvent, ce sont les utilisatrices de la plateforme qui ont sonné pour la première fois l’alerte. Aspen Eden, une créatrice évoluant dans le domaine des contenus pour adultes depuis un moment a en effet reçu un courriel ce week-end l’avertissant que plusieurs de ses contenus avaient enfreint les conditions d’utilisation d’OnlyFans.

Très précis, le courriel en question ne se contentait d’ailleurs pas de l’avertir puisqu’il expliquait aussi que les contenus dépeignant des scènes de scènes photographiées ou tournées dans des lieux publics n’avaient plus leur place.

Et les lieux privés, alors ? Ici, en revanche, pas de souci, OnlyFans n’impose aucune limite… à partir du moment où les créateurs prouvent que ce contenu provient bien d’un espace privé. Seule solution pour ne pas subir le couperet du service, présenter une preuve de propriété ou l’autorisation du propriétaire des lieux.

A lire aussi : Belle Delphine a gagné 1,2 million d’euros sur OnlyFans

Plus de scène de sexe en extérieur, sauf si elles ont été tournées sur une propriété privée

Si cette nouvelle mesure – les conditions d’utilisation de la plateforme ont bien été mises à jour – ne posera aucun problème aux créatrices travaillant de chez elles, il n’en ira pas de même pour celles qui préfèrent tourner en extérieur.

Ce qui est précisément le cas d’Aspen Eden. Interrogée par Vice, elle a d’ailleurs fait savoir que cette nouvelle mesure allait la contraindre à changer de plateforme, et ce même si les photos et vidéos prises l’ont toujours été sur des propriétés privées. Il lui parait en effet difficile de présenter à chaque fois un justificatif lorsqu’elle publie une photo ou une vidéo sur OnlyFans.

Le problème, bien sûr, c’est que l’on peut aussi se demander si cette mesure n’est pas la première d’une longue série. Après l’affaire Pornhub, tous les regards sont en effet désormais braqués vers l’industrie pour adultes et OnlyFans, de son côté, sera tenu de se conformer aux lois en vigueur sur les marchés où la plateforme est présente.

Au final, cette situation risque donc de se retourner contre les travailleuses du sexe.

Mots-clés onlyfans