OnlyFans a aussi un problème avec l’usurpation d’identité

L’usurpation d’identité est une technique d’arnaque qui existe depuis longtemps, mais elle est devenue encore plus répandue avec l’avènement d’Internet, et surtout des réseaux sociaux. OnlyFans est aujourd’hui l’une des plateformes les plus touchées par les usurpations d’identité et beaucoup de créateurs se plaignent de se faire voler l’argent qui leur est dû.

Sabrina Nichole fait partie des personnalités célèbres sur OnlyFans, mais elle est aussi parmi celles qui sont les plus ciblées par les arnaqueurs. Le visage de cette ancienne modèle de Playboy de 25 ans a ainsi été utilisé un peu partout sur des sites comme Instagram ou sur diverses applications de rencontre sans qu’elle ait été au courant.  

Crédits Pixabay

Chris Shearer, rédacteur auprès de Vice.com, a décidé d’interviewer la vraie Sabrina Nichole concernant le phénomène d’usurpation d’identité et ce qu’elle ressent par rapport au fait d’en être une victime. Selon Shearer, il a décidé de faire l’interview après avoir lui-même reçu un message venant d’une personne utilisant les photos de Sabrina Nichole, et lui demandant de l’argent.

Comment cela a-t-il commencé ?

Au cours de l’interview, Nichole a expliqué que le problème a commencé il y a six ans lorsqu’elle a commencé à recevoir des messages sur Instagram venant de personnes qu’elle ne connaissait pas.

Ces personnes se comportaient pourtant comme s’ils se connaissaient. La raison derrière les messages était en fait l’existence d’une fausse page Facebook qui portait le nom de la jeune femme et qui escroquait les gens en utilisant son identité.

Depuis, beaucoup d’autres comptes ont fait leur apparition un peu partout, mais ils n’utilisent pas tous le vrai nom de Nichole. Cette dernière indique qu’elle n’a plus le temps de tous les rechercher, et ils reviennent toujours, même lorsque les comptes sont fermés. D’ailleurs, d’après la jeune femme, il n’y a pas vraiment de répercussion sur les personnes derrière les faux comptes.

Nichole explique dans l’interview qu’elle ne sait pas pourquoi ses photos sont si populaires. Selon elle, elle ne connait pas d’autres personnes qui se font arnaquer de la sorte, mais presque tous les jours, elle reçoit des messages disant qu’il y a un compte avec ses photos ou encore certains qui parlent d’envois d’argent. En parlant d’argent, Nichole est certaine que son image a déjà rapporté des milliers de dollars aux différents arnaqueurs.

Ce qu’elle pense des catfish

Lors de l’interview, Nichole a évoqué les conséquences des actions des arnaqueurs sur sa personne. D’après elle, elle ne peut pas s’inscrire sur les applications de rencontre puisque celles-ci la prennent pour un catfish et la bannissent à cause des signalements des utilisateurs. Sur Hinge, par exemple, elle n’a pu se servir de son compte que pendant moins de 24 heures. C’est ainsi difficile pour elle en tant que célibataire pendant la pandémie puisque tous ses « vrais » comptes se font fermer.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’elle pensait des personnes qui ont été les victimes des arnaqueurs, elle a déclaré qu’elle était désolée pour eux. Toutefois, selon elle, à un certain point, ce n’est plus son problème. Elle s’étonne des gens qui ne réfléchissent pas avant de donner leur argent à des inconnus. Elle pense ainsi que les internautes devraient « utiliser leur cerveau » avant de payer. Selon elle, il faut être conscient qu’à l’ère de la technologie, n’importe qui peut se faire prendre pour quelqu’un d’autre.

Ainsi, la leçon à tirer de l’histoire de Sabrina Nichole est qu’il faut toujours bien vérifier avant de faire quoi que ce soit sur les réseaux sociaux, surtout si cela implique de payer de l’argent.

Mots-clés onlyfans