Operation Unlike : Facebook va supprimer les faux “j’aime”

Si certains utilisateurs de Twitter sont prêts à tout pour obtenir quelques followers de plus, ces dérives existent aussi sur Facebook. Il suffit ainsi d’écumer le web pendant quelques heures pour trouver des centaines de sociétés vendant des packs de “j’aime”, des packs qui peuvent monter jusqu’à 49.50 € pour 2.000 fans supplémentaires. Totalement idiot, cela va de soi, mais il semblerait que de nombreuses marques aient recours à ce type de services et c’est sans doute ce qui a poussé Facebook a lancer une opération de grande envergure visant tout simplement à supprimer tous ces faux comptes et les “j’aime” associés. Et le plus drôle, c’est qu’on en voit déjà les effets…

Certaines pages ont ainsi déjà vu leur nombre de fans fondre comme neige au soleil. C’est notamment le cas de Texas HoldEm Poker qui a perdu près de 97.000 fans en une seule journée. Bon, il lui en reste quelque chose comme 63 millions, c’est vrai, mais ça prouve tout de même que Facebook est sérieusement en train de faire le ménage sur les différentes pages créées par ses utilisateurs.

Operation Unlike : Facebook va supprimer les faux "j'aime"

Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Il suffit effectivement d’aller faire un tour sur les classements de PageData pour se rendre compte qu’il en va de même pour un bon nombre d’artistes ou de personnalités. Rihanna, Lady Gaga, Michael Jackson ou même Akon ont ainsi perdu de nombreux fans. Précisons cependant que ces pertes ne sont pas si conséquentes qu’on pourrait le penser, elles représentent en moyenne 1% du nombre total de “j’aime” de chacune de ces pages. Ceci étant, l’opération vient tout juste de commencer. Facebook n’en restera sans doute pas là et il est donc parfaitement possible que ces pages perdent encore quelques milliers (dizaines de milliers ?) de fans dans les semaines et dans les mois qui viennent.

De mon point de vue, cette opération est évidemment une bonne chose et on ne manquera pas de féliciter Facebook pour cette initiative. En espérant, évidemment, qu’elle pousse Twitter à en faire de même. L’objectif premier des réseaux sociaux, ce n’est certainement pas de nourrir notre égo et ce serait donc bien que l’on reparte sur des bases un peu plus saines. Et ce autant pour les utilisateurs que pour les annonceurs, cela va de soi.

Via (Crédits PhotoJason McELweenie)

Mots-clés facebookweb