Ophiojura, l’animal marin à 8 mâchoires

La Terre compte des milliers d’espèces animales différentes et certaines sont très différentes de nous. Vraiment très différentes, même. C’est le cas d’Ophiojura, une créature marine qui a pour particularité de posséder pas moins de 8 mâchoires différentes… avec beaucoup de dents.

Ophiojura vient se ranger dans la grande famille des étoiles fragiles, elles-mêmes dérivées des étoiles de mer.

Une étoile de mer sur un coquillage
Image par Here and now, unfortunately, ends my journey on Pixabay de Pixabay 

Si l’on en croit Wikipédia, alors cette classe aurait divergé de son embranchement dans l’Ordovocien primitif et il y a donc environ 500 millions d’années de cela.

8 mâchoires pour déchiqueter ses proies

En dépit de leur âge, ils ont su s’adapter et ils existent toujours aujourd’hui. D’après les études menées, ces étoiles fragiles se trouveraient dans toutes les grandes provinces marines, sans exception. Il en existerait ainsi au niveau des pôles, mais aussi sous les tropiques.

Plus intéressant encore, les ophiurides seraient aussi présentes dans les profondeurs abyssales, et donc à des profondeurs supérieures à 6000 mètres. Certaines espèces seraient d’ailleurs en mesure de survivre dans les eaux saumâtres, ce qui prouve leur capacité d’adaptation.

Ophiojura a été découvert pour sa part en 2011 par des scientifiques travaillant pour le Muséum d’histoire naturelle, après avoir chaluté le sommet d’un mont sous-marin, Banc Durand, à environ deux cents kilomètres à l’est de la Nouvelle-Calédonie.

Un animal qui a évolué seul dans son coin

Une découverte faite un peu par hasard, donc, et qui les a beaucoup surpris. Ophiojura a en effet des caractéristiques assez uniques.

Comme toutes les étoiles de mer, elle se compose ainsi de plusieurs bras et d’un corps central. Jusque là, rien de très palpitant, mais il y a mieux, car le corps central possède pas moins de huit mâchoires, une pour chaque bras. Des bras qui possèdent également des rangées d’hameçons et d’épines.

Si l’on en croit les chercheurs, et plus précisément Tim O’Hara, un expert des animaux vivants dans les grands fonds, alors ces huit mâchoires seraient utilisées pour déchiqueter les proies de l’animal, mais aussi pour les piéger. Une fois coincées entre les bras de l’étoile, les mâchoires s’activeraient pour déchirer son corps. Une mort que l’on imagine atroce.

Un autre regard sur l’évolution

Mais Ophiojura n’a pas pour unique intérêt ses huit mâchoires.

Le chercheur indique également que l’animal est unique et qu’il n’a jamais été décrit auparavant. Il serait ainsi la dernière espèce d’une ancienne lignée. Après avoir analysé son ADN, les chercheurs ont ainsi découvert que l’animal avait été séparé de sa classe 180 millions d’années plus tôt. Autrement dit, le dernier ancêtre commun qu’il partage avec les plus proches des ophiures aurait vécu au début des dinosaures.

Cela ne veut cependant pas dire que Ophiojura n’a pas évolué. En réalité, s’il est resté à l’écart de ses anciens congénères, il a tout de même changé progressivement au cours de ces 180 millions d’années d’existence.

Une découverte importante, donc, qui nous offre un autre regard sur le principe même de l’évolution.