Oppo pourrait bien réussir là où certains ont échoué

Oppo a développé une nouvelle technologie permettant de rendre les caméras frontales de nos smartphones invisibles. Une technologie qui semble bien plus efficace que celles présentées par ZTE et d’autres acteurs majeurs de l’industrie.

Il est loin le temps où les écrans de nos smartphones étaient encadrés par de larges bordures disgracieuses. Les constructeurs ont en effet réduit, génération après génération, l’espace séparant les bords des dalles de leurs appareils de celles de leurs boîtiers.

Le Find X3 Pro
Crédits Fredzone

Nos smartphones tendent ainsi de plus en plus vers le borderless, ce qui a également contraint les acteurs du marché à faire preuve d’ingéniosité pour reloger la caméra frontale.

Oppo a développé une nouvelle technologie de caméra sous écran

Là, de nombreux essais ont été menés. Certains ont intégré la pièce à une caméra popup, d’autres ont imaginé un module arrière capable de pivoter sur lui-même pour se tourner vers le visage de l’utilisateur, d’autres encore ont préféré opter pour des poinçons ou des encoches.

Et puis, il y a quelques années en arrière, nous avons vu apparaître des caméras frontales venant se loger derrière les écrans des smartphones.

ZTE a été le premier à commercialiser un smartphone équipé d’une caméra de ce type. Avec un résultat assez mitigé.

A lire aussi : ZTE Axon 20 5G, le premier smartphone avec caméra frontale invisible

Une caméra invisible, dans tous les sens du terme

Si la caméra frontale de l’appareil est bien placée derrière l’écran, elle n’est pas totalement invisible et la zone derrière laquelle elle se trouve n’est pas tout à fait identique au reste de la dalle.

Ce qui nous amène à la technologie qui vient d’être présentée par Oppo.

Le principe, dans les grandes lignes, reste inchangé. Le constructeur a en effet placé la caméra frontale de son prototype derrière l’écran, à la manière de ce que proposent ses concurrents. Le principal changement vient plutôt des pixels de la zone. Oppo a en effet réussi à réduire leur taille… sans réduire leur nombre. L’écran conserve donc une densité de pixels de 400 ppp au-dessus de la zone de la caméra. Il n’y a par conséquent pas de différences visibles entre cette partie de l’écran et le reste de la dalle.

A lire aussi : L’Oppo Watch désormais compatible avec iOS

Plusieurs technos entremêlées avec des algorithmes

En outre, Oppo a également utilisé un nouveau matériau pour cette zone de l’écran, avec une finesse 50 % plus importante que celle des autres technologies du marché.

Autre différence, le circuit de pixel. En temps normal, les constructeurs utilisent un circuit pour contrôler deux pixels. La technologie d’Oppo va plus loin et elle utilise ainsi un circuit différent pour chaque pixel. Et grâce à des algorithmes développés spécialement pour l’occasion, le constructeur a réussi à limiter l’écart de luminosité et de chromacité entre la zone située au-dessus de la caméra frontale et le reste de la dalle.

A lire aussi : Oppo : bientôt un concurrent au Galaxy Z Flip ?

Pas de commercialisation de prévue pour l’instant

Dans son communiqué, il évoque ainsi un écart de seulement 2 %.

Et forcément, derrière, on retrouve beaucoup d’IA. Oppo a développé plusieurs algorithmes afin de réduire l’effet de flou qui peut parfois provenir de cette partie de l’écran, et ce sans pour autant porter atteinte à la qualité et au fonctionnement de la caméra frontale.

Reste que pour l’instant, Oppo n’a pas l’intention de commercialiser sa technologie. Il faudra donc attendre encore un peu avant de la voir en action.

Mots-clés oppo