Oppo, Vivo et Realme, une croissance impressionnante en Europe

Le marché des smartphones commence à retrouver sa gloire en Europe. Malgré les conséquences de la pénurie de composants, notamment de processeurs, Vivo, Oppo et Realme semblent être de plus en plus convoités dans le Vieux continent.

La pandémie de Covid-19 a bouleversé notre habitude de consommation. Après plusieurs trimestres marqués par une crise sanitaire sans précédent, le marché des smartphones reprend petit à petit son souffle. Force est cependant de reconnaître que la situation est loin de revenir à la normale. Un nouveau rapport du cabinet Counterpoint révèle ainsi une baisse des ventes de 1 % au troisième trimestre 2021 par rapport à la même période l’année dernière. Mais il semble que certains constructeurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas d’Oppo, de Vivo et de Realme qui ont vu leur taux de croissance augmenter respectivement de 112 %, 238 % et 160 %.

Crédits 123rf.com

Pour rappel, les trois entreprises sont des filiales du conglomérat chinois BBK Electronics. Pour la part de marché en Europe, celle d’Oppo est passée de 4,7 % à 10,1 % en un an, contre 0,5 % à 1,8 % pour Vivo et 0,9 % à 2,4 % pour Realme. Dans le cas d’Oppo, la croissance considérable est due en partie à la fusion avec OnePlus.

Realme s’impose sur le continent européen

Parmi les constructeurs chinois qui proposent leurs produits en Europe, Realme fascine par son rythme de croissance impressionnant. L’entreprise figure même actuellement dans le top 5 des plus gros fournisseurs de smartphones en Russie, en Espagne et en Italie. À côté, il y a aussi Vivo qui commence à gagner du terrain. La concurrence ne s’annonce pas toutefois facile avec le retour en force de Motorola et de Nokia.

« Realme est l’une des marques dont la croissance est la plus rapide en Europe », a fait savoir le directeur associé de Counterpoint Research, Jan Stryjak.

Face à la montée en puissance des filiales de BBK Electronics, Samsung et Xiaomi ont besoin de se réaffirmer. En effet, leurs activités ont connu une baisse de 6 % au troisième trimestre de cette année. Ça aurait même pu être pire pour la firme sud-coréenne s’il n’y avait pas le Galaxy Z Flip 3. Quant à Apple, les nouveaux iPhone lui ont permis d’améliorer sa situation. Le lancement de l’iPhone 13 a dopé son classement vers la fin du trimestre.

Quid de Huawei ?

En Amérique, Huawei a été canardé par les mesures initiées par le gouvernement Trump et s’éloigne petit à petit de la course. À côté de cela, il y a Xiaomi, Vivo, Oppo et Realme qui essaient de prendre le relais. Un grand bouleversement s’est affirmé dans l’univers de la téléphonie mobile avec l’apparition de la 5G. Xiaomi est devenu une référence en la matière, laissant derrière lui la firme de Shenzhen. En une année, entre 2020 et 2021, Huawei a vu son taux de croissance en Europe dégringoler de 94 %.