OKLM, l’Oregon légalise les champignons hallucinogènes

Aux Etats-Unis, l’élection présidentielle s’est tenue le 3 novembre 2020. Au cours de cette même journée, les électeurs de l’Oregon, un état du nord-Ouest des Etats-Unis, ont aussi dû se prononcer sur un autre sujet qui est celui de la décriminalisation des drogues dures. Après le dépouillement, on a appris que la majorité des habitants de cet état ont voté pour la dépénalisation de l’usage des drogues telles que la méthamphétamine, l’héroïne ou encore la cocaïne.

Ces votes ont aussi permis de légaliser l’utilisation des champignons hallucinogènes à des fins thérapeutiques. D’après le média The Hill, 60% des électeurs se sont dit en faveur de l’application de la « mesure 109 », qui vise à autoriser l’usage de cette substance.

Crédits Pixabay

Sa consommation devra toutefois se faire dans le cadre d’une prescription médicale.

Des champignons pour soigner l’anxiété et la dépression

Pendant longtemps, les chercheurs ont étudié les effets positifs des psychotropes sur la santé mentale de certains patients. Des études ont démontré par la suite que la psilocybine, qui est la substance contenue dans les champignons hallucinogènes, peut être utilisée pour traiter la dépression et l’anxiété.

Aux Etats-Unis, de plus en plus de villes se disent en faveur de la légalisation de l’usage thérapeutique des champignons hallucinogènes. Avant l’Oregon, les villes d’Ann Arbor (Michigan), de Denver (Colorado) ou encore d’Oakland et de Santa Cruz (Californie) ont voté pour la dépénalisation de cette substance psychotrope.

A lire aussi : Un Allemand a inventé un cercueil fait de champignons

59% des votes en faveur de la décriminalisation des drogues dures

Cette nouvelle n’a rien de surprenant si on regarde le passé de l’Oregon. En effet, cet état progressiste a toujours eu une longueur d’avance dans la légalisation de certaines drogues. Par exemple, en 1973, l’Oregon a dépénalisé la possession de cannabis en petites quantités. Il est ensuite apparu dans la liste des premiers états à légaliser l’usage récréatif de cette drogue aux Etats-Unis, en 2014.

A la suite des élections qui ont eu lieu le 3 novembre 2020, la loi sur la décriminalisation des drogues dures a reçu 59% de votes favorables.

« C’est incroyable. C’est un tournant dans la guerre contre la drogue », a déclaré la militante Kassandra Frederique.

La dépénalisation de ces drogues entre dans le cadre de la mesure 110. Celle-ci stipule que les possesseurs d’une quantité « non commerciale » de drogue ne pourront pas être sanctionnés.

Toutefois, s’ils enfreignent cette loi, ils devront choisir entre payer une amende de 100 dollars ou suivre un programme dans des centres de traitement de l’addiction.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test de l’iPhone 12 Pro