Orion, une nouvelle étape franchie dans le voyage humain vers Mars

La conquête spatiale qui a eu lieu durant la seconde moitié du siècle dernier a conduit l’humanité à poser le pied sur la Lune, n’en déplaise aux théoriciens du complot. Mais depuis notre satellite naturel, aucun autre objet spatial n’a été foulé du pied par l’Homme. Et si on parle un jour d’envoyer des êtres humains sur un astéroïde façon Stargate SG-1, on parle aussi et surtout de Mars.

Mars, sur laquelle on a déjà envoyé de nombreux robots qui se sont chargés de nous communiquer des données toujours intéressantes concernant la planète rouge. La prochaine grosse étape concernant Mars est d’y envoyer des êtres humains, et le vaisseau qui s’en chargera, si tout va bien, sera dénommé Orion. Et il a justement vécu son premier vol de test.

Orion

Un vol de test qui devait avoir lieu jeudi mais qui, à cause d’une météo un peu trop capricieuse, a été reporté au lendemain, et c’est bel et bien vendredi que s’est élevé Orion au-dessus du Cap Canaveral, à l’aide d’une fusée type Delta IV.

Le test avait pour but de faire faire un petit tour à Orion mais aussi et surtout d’évaluer sa capacité à résister à une entrée rapide dans l’atmosphère grâce à divers outils comme des parachute et un bouclier thermique.

Durant ce vol de test de 4,5 heures, tout s’est bien passé, Orion s’étant jeté dans l’océan comme prévu au terme d’une entrée mouvementée dans l’atmosphère. Autrement dit, c’est un beau succès pour la NASA qui a déjà commencé à construire l’étape d’après.

Cette étape, c’est une nouvelle fusée plus puissante que toutes celles déjà construites et qui devrait donc permettre d’élever Orion et ses passagers humains. Le but du projet Orion est clairement affiché par la NASA : “envoyer des humains vers des destinations de l’espace comme un astéroïde et éventuellement Mars“. Et avec une première étape aussi brillamment franchie, l’avenir semble plutôt bon.