OS X 10.10 Yosemite : présentation de Spotlight

Tim Cook et ses collaborateurs ont passé beaucoup de temps à mettre en avant les améliorations apportées par OS X 10.10 Yosemite durant la Keynote de la WWDC 2014. Ils se sont concentrés sur la nouvelle interface du système, bien sûr, mais également sur quelques unes de ses spécificités, comme le nouveau centre de notifications ou encore Spotlight. Et en la matière, on peut dire que la firme n’y a pas été avec le dos de la cuillère. Loin de là, même.

Mise en garde : Cette vidéo a été tournée sur la première version bêta du système. Beaucoup de choses risquent donc de changer dans les semaines et dans les mois qui viennent.

OS X 10.10 Spotlight : image 1

Le champ de recherche de Spotlight.

Sur Mavericks, et sur les versions précédentes du système, Spotlight se contentait de lancer des recherches simples sur le ou les disques durs de notre machine, pour nous renvoyer tous les fichiers, tous les documents et tous les dossiers correspondants aux caractères saisis.

A présent, les choses vont être un peu différentes et Spotlight sera finalement capable de faire office de lanceur intelligent.

Le lanceur qui vous veut du bien

Une fois l’outil lancé (par le biais de l’icône située en haut, à droite, ou en passant par le raccourci clavier de notre choix), un champ de recherche va apparaître au beau milieu de l’écran. Après avoir saisi quelques termes, les premières suggestions vont s’afficher dans deux colonnes distinctes.

Sur la gauche, nous retrouverons tous les fichiers en lien avec les termes saisis, regroupés en fonction de leur type, ou de leur nature. Les documents avec les documents, les dossiers avec les dossiers, les contacts avec les contacts et ainsi de suite. La partie de droite, elle, va faire remonter un aperçu variant en fonction de l’élément sélectionné à gauche. Comme le contenu d’un document PDF, une image ou même une application.

A terme, Spotlight devrait aussi être capable d’afficher du contenu en provenance de la Wikipédia et d’autres sites, mais cette fonction n’est malheureusement pas disponible sur la version bêta de OS X 10.10. En revanche, les calculs et les conversions fonctionnent sans problème.

L’outil n’est pas encore aussi évolué qu’un Alfred, ou même que les autres lanceurs actuellement disponibles sur le marché, mais ce n’est que le début de l’aventure et les éditeurs de ces solutions risquent, à terme, de se retrouver dans une situation particulièrement inconfortable.

A moins que la Pomme Croquée ne décide de les racheter, naturellement.