Où l’on reparle de la Pixel Watch

Google a beau régner en maître sur le secteur de la recherche, il ne se cantonne pas à ce seul marché et la firme est aussi très présente dans tout ce qui a trait à la mobilité.

Après avoir passé plusieurs années à nous proposer des Nexus, l’entreprise a changé de stratégie et elle a commencé à nous proposer des Pixel. Le tout sous diverses formes différentes. Des téléphones, certes, mais pas que puisque l’entreprise a aussi lancé des accessoires et des machines hybrides sous cette appellation.

Honor S1

Très vite, les observateurs habituels ont donc commencé à évoquer l’arrivée d’une montre connectée : la fameuse Pixel Watch.

La Pixel Watch de retour

Mais voilà, une fois n’est pas coutume, aucune des rumeurs entourant ce dispositif ne s’est concrétisée. Google n’a fait aucune annonce allant dans ce sens et nous attendons donc toujours un signe de la part de l’entreprise.

Or justement, en fouillant dans l’une des innombrables bases de données consacrées aux dépôts de marque, Let’s Go Digital a déniché un nouveau brevet déposé par Google. Un brevet présentant une montre pourvue d’un cadran rond, d’un écran circulaire… et d’une caméra intégrée au milieu.

Si vous vous intéressez un peu au secteur des montres connectées, alors vous savez sans doute que très peu de modèles ont tenté d’embarquer une caméra à leur bord. En réalité, à part Samsung, aucun constructeur n’a vraiment tenté le coup. Google serait donc l’un des premiers à le faire depuis 2015, en supposant bien entendu que ce brevet serve à autre chose qu’à protéger l’idée d’un ingénieur.

Un brevet qui date un peu

Car en effet, comme l’indique notre source, ce fameux brevet a été déposé en 2017 et ce point ne plaide pas forcément en sa faveur. Maintenant, une surprise est toujours possible et une Pixel Watch finira peut-être par voir le jour dans ces prochains mois.

Et si vous voulez le fond de ma pensée, c’est à espérer. Avec Apple, Google est l’un des rares constructeurs à se trouver à la tête d’un écosystème et on aimerait vraiment un peu plus de prise de risque de la part du géant américain. Un géant qui a par ailleurs les moyens de ses ambitions.