Où l’on reparle des insectes censés vivre sur Mars

Mars cristallise de nombreux fantasmes, et pas uniquement chez les ufologues en quête de visibilité sur YouTube. Les chercheurs aussi se passionnent pour la planète rouge depuis plusieurs années. Et encore plus depuis que la NASA a envoyé des sondes et des rovers sur place.

Chaque année, ce sont donc des dizaines d’études et d’articles scientifiques qui sont publiés sur l’environnement martien.

La planète Mars

Crédits Pixabay

La plupart de ces papiers passent totalement inaperçus pour les profanes, mais cela n’a pas été le cas de l’article publié le mois dernier par le Dr William Romoser, un entomologiste travaillant pour l’Université de l’Ohio.

Mars, la source de nombreux fantasmes

L’article en question expliquait en effet que les différentes photos collectées par la NASA prouvaient de manière indiscutable que la vie existait et avait toujours existé sur la planète rouge. L’enseignant chercheur n’en restait d’ailleurs pas là, car il évoquait des formes de vie complexes, et notamment des insectes et des reptiles.

Non content de présenter sa théorie, le Dr William Romoser présentait également des photos sur lesquelles apparaissaient des formes étranges et pouvant être assimilées, selon lui, à ces fameux organismes vivants.

L’expert allait même jusqu’à évoquer une « diversité » de formes de vie.

Sans surprise, l’article a été massivement relayé par les médias scientifiques, mais aussi par les médias généralistes ou spécialisés comme le nôtre. L’Université de l’Ohio, de son côté, n’a pas commenté les déclarations de son enseignant, mais elle semble tout de même avoir fait un brin de ménage depuis la médiatisation de l’affaire.

Des formes de vie sur Mars, vraiment ?

En retournant sur le site de l’Université, l’équipe de Motherboard a en effet réalisé que l’article scientifique publié par le Dr Romoser avait mystérieusement disparu de ses pages. Intrigués, nos confrères ont donc contacté l’établissement pour en savoir plus et l’un de ses porte-parole a simplement indiqué que son expert ne souhaitait plus dialoguer avec les médias sur cette recherche, et que l’Université avait donc choisi de supprimer l’article de son site.

Motherboard a bien entendu d’obtenir un peu plus d’informations, et notamment de connaître le point de vue de l’établissement sur les conclusions de son enseignant, mais le porte-parole a refusé d’en dire plus. On ne connaît donc pas la position officielle de l’Université.

Dans les faits, bien sûr, il est totalement impossible de déterminer si Mars abrite réellement une forme de vie en se basant uniquement sur des photos.

Un article qui a mystérieusement disparu du site de l’université

Les formes relevées par le Dr Romoser faisaient effectivement penser à des insectes, mais il faut rappeler que le cerveau humain a la fâcheuse tendance à rationaliser tout ce qu’il voit… et à associer des formes abstraites à des objets connus et identifiés. Cela porte même un nom : la paréidolie.

Et dans ce cas précis, aborder un sujet aussi délicat en se basant uniquement sur des photos de mauvaise qualité prise avec la caméra d’un rover relève, sinon de l’incompétence, au moins de l’inconscience.

Comme le dit Carl Sagan et comme nous le répétons très souvent dans ces lignes, des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires. Ce qui n’est pas franchement le cas ici.

Mots-clés entomologiemars