Où l’on reparle des Mac sous ARM

Les Mac finiront-ils par passer sous ARM ? Beaucoup le pensent et les premières rumeurs remontent même à plusieurs années en arrière. Jusqu’à présent, Apple n’a pas encore fait un pas dans cette direction, mais les preuves semblent s’accumuler dernièrement.

Pendant très longtemps, Apple a utilisé la plateforme PowerPC pour animer ses Mac. Une plateforme développée avec le concours d’IBM.

Tout a cependant changé en 2005, date à laquelle le géant californien a décidé de se tourner vers les processeurs x86 d’Intel.

Bientôt des Mac sous ARM ?

A l’époque, Steve Jobs avait expliqué ce choix en disant, en substance, que la plateforme PowerPC ne pouvait plus rivaliser avec les processeurs fabriqués par Intel en termes de puissance et d’autonomie.

La transition a pris environ deux ans à Apple, avec le succès que nous lui connaissons désormais.

Si l’on en croit des rumeurs qui nous suivent depuis plusieurs années maintenant, alors Apple envisagerait désormais de basculer certains de ses Mac sur une nouvelle plateforme élaborée par ARM. Plateforme sur laquelle reposent de nombreuses puces, à commencer par les Snapdragon de Qualcomm et les Kirin de Huawei.

Cette rumeur n’est pas toute récente, mais elle a considérablement enflé au fil des années, et encore plus depuis que Qualcomm a présenté des puces adaptées aux ordinateurs. Des puces utilisées par une poignée de constructeurs à l’heure actuelle.

Car cette architecture a de nombreux avantages. Outre le fait de consommer peu, elle permet également de développer des machines connectées en permanence grâce à l’intégration de modem 4G ou 5G. C’est d’ailleurs ce qui a poussé bon nombre de constructeurs à franchir le pas ces dernières années.

Un recrutement qui soulève de nombreuses questions

Apple, de son côté, ne l’a pas encore fait, mais cela pourrait prochainement changé si l’on en croit le profil LinkedIn d’un certain Mike Filippo

Si ce nom vous est inconnu, alors sachez que ce dernier travaille depuis plusieurs années pour ARM. Il a notamment collaboré sur le développement de l’architecture que vous connaissez après avoir quitté les rangs d’Intel.

Or justement, en parcourant son profil, MacRumors a eu la surprise de découvrir que Mike Filippo avait quitté ARM… pour rejoindre Apple. Plus intéressant encore, toujours d’après son profil, il serait parti sur un poste équivalent à celui qu’il occupait chez ARM.

Un poste dont il ne donne aucun détail, bien entendu.

Faut-il en déduire qu’Apple est en train de finaliser des Mac sous ARM ? C’est une possibilité, mais ce n’est pas encore une certitude. En réalité, Apple travaille aussi sur des puces customs pour les iDevices et il est donc parfaitement possible que ce poste vise cette division.

Mots-clés applemac