Où l’on reparle du service de télévision d’Apple

Apple compte plusieurs produits à son catalogue, mais il lui arrive aussi de lancer de nouveaux services. Si l’on en croit les derniers bruits de couloir en date, il serait justement en train de travailler sur une plateforme axée sur la vidéo en streaming. Re/code vient d’obtenir de nouvelles informations à son sujet, des informations portant sur son fonctionnement.

Ce n’est un secret pour personne, la firme de Cupertino s’intéresse depuis longtemps à nos salons. Tim Cook veut même réinventer la manière dont nous consommons la télévision et il l’a souvent martelé par le passé.

Plateforme TV Apple

Apple s’intéresse toujours à la télévision, et la firme pourrait même lancer une nouvelle plateforme dédiée dans un avenir proche.

Et puis, en février, nous avons commencé à entendre parler d’une nouvelle plateforme dédiée à la télévision, une plateforme centralisant à un seul et même endroit des émissions diffusées par les plus grandes chaines américaines.

Apple voudrait récupérer les flux existants pour les agréger dans son propre service

Mais voilà, si l’on en croit Re/code, Apple ne s’intéresserait pas uniquement aux émissions des chaines. La firme voudrait également mettre la main sur leur flux de diffusion.

Ce n’est un secret pour personne, mais les grands groupes télévisuels ont pris l’habitude de diffuser une partie de leurs programmes en ligne. C’est notamment le cas de la Fox, de CBS ou même de Disney aux Etats-Unis, ou encore de TF1 et de France Télévisions chez nous.

La Pomme Croquée n’aurait pas l’intention de réinventer la roue et elle souhaiterait ainsi pouvoir disposer de ces flux à sa guise pour les intégrer à sa propre solution. Eddie Cue serait même en train de négocier pour établir de nouveaux accords allant dans ce sens.

Cette rumeur est nettement moins anodine qu’on pourrait le croire. En procédant de la sorte, Apple n’aurait pas à déployer sa propre infrastructure pour épauler son service. Ni même à conclure des accords avec les fournisseurs d’accès américains.

Tout le monde se souviendra d’ailleurs de l’affaire qui avait opposé Netflix à Comcast l’année dernière. Ce dernier avait effectivement été accusé de brider les abonnés souhaitant accéder au célèbre service de VOD pour pousser ce dernier à lui verser de l’argent. Cette histoire avait fait beaucoup de bruit chez nos amis américains, mais il ne s’agit évidemment pas d’un cas isolé.

Les freenautes en savent quelque chose, d’ailleurs.

Mots-clés applestreamingweb