Oubliez vos télécommandes : les avantages du marketing en ligne dans la construction d’une marque globale

Cet article a été écrit par Lingo24, société internationale de traduction, qui, en utilisant les stratégies de marketing en ligne, touche aujourd’hui des clients sur 4 continents et plus de 60 pays.

Qu’ils soient consommateurs ou publicitaires, les amateurs de pubs serons bientôt obligées de renoncer à leur abonnement TV en faveur d’un forfait internet haut débit. Le web a toujours été un laboratoire pour les entreprises et les idées innovantes ou seulement loufoques ; pensez par exemple au cas de la Million Dollar Homepage , qui a permis à un très jeune homme de gagner un million de dollars sans rien faire. Mais quand Pepsi renonce soudainement à sa page de publicité durant le SuperBowl nord-américain et quand d’autres géants le suivent, les patrons des médias traditionnels (télévision, radio, presse papier) ont sans doute des soucis à se faire.

Cette migration vers le virtuel se justifie par quelques évolutions plus ou moins récentes :

  • le nombre de personnes qui utilisent quotidiennement l’internet est en augmentation constante (plus de 11% chaque année selon les dernières statistiques), et ils sont de plus en plus à l’aise avec son utilisation et de plus en plus confiants vis-à-vis des transactions en ligne.
  • la multitude de supports (site d’entreprise, profil Facebook, Twitter) et de méthodes de promotion encourage la créativité des marketeurs du monde entier, car, contrairement a la promotion classique, la publicité sur internet est un domaine presque vierge et beaucoup plus propice à la créativité et à l’imagination.
  • la promotion en ligne peut toucher n’importe qui, dans n’importe quel pays. Une marque qui choisit la voie virtuelle s’adresse immédiatement à quelques 6.810.400.000 de citoyens du monde (et clients potentiels).
  • l’audience est aisément mesurable sur internet : on peut étudier en temps réel le nombre de visiteurs d’un site, le nombre de fans sur Facebook, les mots-clés qui apportent des conversions et donc de l’argent et ainsi de suite.
  • les décideurs peuvent évaluer rapidement et à des coûts très bas un message publicitaire, sa réception et les résultats d’une campagne de publicité.

Le marketing en ligne offre donc quelques avantages face à celui traditionnel : pas de limites géographiques, bon marché, avec un impact mesurable sur les ventes, accessible, flexible et permettant l’innovation. Pour les grands communicateurs tels que Pepsi comme pour les petites entreprises, le passage vers le virtuel offre en outre, l’aisance d’une communication mondiale instantanée.

S’exporter virtuellement à l’international

Quand son propre pays devient trop petit – en période de récession, par exemple – tout entrepreneur songe aux champs bien plus fertiles de ses voisins. Tout comme les particuliers, qui trouvent en ligne des ressources multiples pour leur déménagement à l’étranger, les entreprises de toutes tailles peuvent utiliser le web pour tester la vie d’ailleurs.

Le marketing en ligne apporte quelques avantages aux sociétés :

  • accessibilité : le passage a l’international ne requiert qu’un site web très bien traduit et localisé. La mise en place d’un tel site (hébergement et traduction) prend environ deux semaines, ne coûte que quelques centaines d’euros et est donc accessible même aux très petites firmes.
  • impact immédiat : le désir se concrétise immédiatement en action si celui convaincu par une publicité a la possibilité d’acheter sur internet et en quelques clics l’objet de son désir. De même, une entreprise peut rester en contact personnel avec ses clients et ses clients potentiels (Facebook, blogs, newsletters et ainsi de suite), de mesurer son audience et le comportement de celle-ci et de modifier sa stratégie de communication en temps réel.
  • ciblage : les possibilités sans limite de communication d’entreprise (en termes de formats, de contenu et d’hébergement) ne doivent pas faire oublier la diversité formidable des internautes. Ceux-ci se groupent géographiquement, démographiquement ou bien selon leurs intérêts communs, créant des niches parfois très spécifiques et étanches. Ainsi, les études du comportement en ligne montrent que plus de 60% des internautes ont davantage confiance dans les sites marchands écrits dans leur langues maternelles, que la plupart de femmes aiment les sites qui leur offrent des téléchargements gratuits, que la plupart des hommes préfèrent la possibilité de customiser les produits qu’ils achètent, que les chinois n’achèteront jamais un chapeau vert car il symbolise le fait d’avoir une femme infidèle et ainsi de suite.

Le web permet d’identifier ces niches et de choisir les messages et les stratégies les plus adaptées pour chacune. Le dernier pas pour la domination mondiale semble donc bien être la SEO (optimisation de sites web pour les moteurs de recherche), indispensable si on entre un marché très concurrentiel. Les techniques de SEO permettent de choisir pour ses messages les  mots clé les plus pertinents, d’analyser la concurrence et les habitudes de recherche web des clients potentiels, d’obtenir des liens et une bonne visibilité dans chaque pays ou une entreprise fonctionne.

Les spécialistes en communication en ligne et en SEO vont sans doute avoir beaucoup de commandes dans les années à venir, car les géants de chaque secteurs suivront sûrement l’exemple du plus rapide d’entre eux à avoir investi le web international. La publicité sur internet a déjà dépassée celle classique (en termes de revenus investis, de volume et d’audience) dans plusieurs pays du monde. Pour les internautes cela peut signifier soit la production de contenu web d’une immense qualité, soit l’essor d’une publicité agressive et stupide. C’est aux entrepreneurs de décider ce qu’ils veulent offrir dans l’espoir de ne voir pas se répéter le sort qu’ont connu les médias classique.

Note de Fred : Merci à Aldina pour cet article de qualité qui ne manquera sans doute pas d’intéresser mes lecteurs.