Oups, la Nintendo Switch Lite est aussi concernée par le Joy-Con Drift

Nintendo se retrouve une nouvelle fois en fâcheuse posture. Le cabinet d’avocats à l’origine de la class action montée pour le Joy-Con Drift vient en effet d’étendre sa plainte à la Switch Lite. La petite console serait elle aussi concernée par le problème qui touche certaines Switch.

Si la Switch a rencontré autant de succès depuis son lancement, ce n’est pas uniquement pour la richesse de son catalogue.

La console offre également un gameplay unique et elle est ainsi capable de se transformer tour à tour en console de salon ou en console portable, en fonction de nos envies du moment.

La Switch n’est pas la seule concernée par le problème de Joy-Con Drift

Non contente d’avoir opté pour un form factor versatile, Nintendo a également intégré des technologies de motion control à sa console et les Joy-Con proposent ainsi un fonctionnement très proche de celui de ces bonnes vieilles Wiimote.

Mais voilà, autour de mai 2017, de nombreux utilisateurs ont commencé à rapporter des bugs en lien avec ce fameux système de motion control.

Dans certains cas, il arrive en effet que des Joy Con détectent un mouvement… alors même que l’utilisateur ne touche pas à la manette. Ce qui peut bien entendu s’avérer très préjudiciable dans un jeu exigeant une extrême précision dans les mouvements.

Nintendo a commencé par ignorer les plaintes des joueurs, avant de reconnaître officiellement le problème… l’été dernier. Soit plus de deux ans après l’apparition du problème.

Un bug qui touche aussi la Switch Lite

Excédés par l’immobilisme de l’entreprise, plusieurs utilisateurs se sont regroupés afin de déposer une class action aux États-Unis. Class action dont la gestion a été confiée au cabinet Chimicle Schwartz Kriner & Donaldson-Smith.

Or justement, la semaine dernière, le cabinet d’avocats a annoncé avoir étendu la plainte à la Switch Lite. Visiblement, la Switch ne serait pas la seule console concernée par le problème et le bug évoqué un peu plus haut toucherait également la version “lite” de cette dernière.

Et c’est bien entendu un problème. Contrairement au modèle de base, la Switch Lite n’est pas dotée d’un système de Joy-Con détachables. En réalité, les contrôleurs de la console sont directement soudées à son corps. Concrètement, cela veut dire que les utilisateurs touchés par le problème n’ont d’autre choix que d’envoyer toute la console en réparation.