Oups, le lecteur d’empreintes du Galaxy S10 a été trompé par une empreinte imprimée en 3D

Le Galaxy S10 et le Galaxy S10+ (testés ici) ont pour principale particularité d’embarquer un lecteur d’empreintes ultrasonique, un lecteur censé offrir rapidité, flexibilité et sécurité. Dans les faits, cependant, il semblerait que tout ne soit pas rose. C’est en tout cas ce qui ressort de l’expérience menée par un utilisateur d’imgur.

L’utilisateur en question s’est effectivement mis en tête de pousser ce fameux lecteur dans ses derniers retranchements.

Test des Galaxy S10 et Galaxy S10+ : image 8

Pour se faire, il a commencé par photographier ses propres empreintes digitales, des empreintes utilisés sur son Galaxy S10+.

Le Galaxy S10+ berné par une empreinte imprimée en 3D

Il a ensuite augmenté le contraste de sa photo avec Photoshop afin de faire ressortir chaque trait et il a ensuite modélisé le tout sur 3DS Max pour finalement imprimer le tout sur un objet en trois dimensions, avec son imprimante 3D personnelle.

Trois tentatives ont été nécessaires, mais l’expérience a porté ses fruits. Contre toute attente, le Galaxy S10 a en effet déverrouillé la session de l’utilisateur lorsque ce dernier a placé le troisième modèle 3D imprimé contre son lecteur. Toute l’expérience a bien entendu été immortalisée en vidéo, une vidéo que vous retrouverez un peu plus bas dans l’article.

Le résultat peut surprendre, c’est indéniable. Les capteurs à ultrason sont censés être plus précis et plus sécurisés que les lecteurs optiques traditionnels et il aurait donc été logique que le Galaxy S10+ ne se fasse pas berner par un simple modèle 3D.

Une expérience qui prouve les limites de la biométrie

Le problème, dans ce cas, c’est que la solution de cet utilisateur ne nécessite pas beaucoup de temps. L’ensemble de la procédure ne lui a en effet pas pris plus de trois minutes et notre bricoleur s’est en plus appuyé sur des solutions grand publiques accessibles à tous.

Maintenant, il est important de signaler que ce n’est pas la première fois qu’un système biométrique se fait berner. L’iPhone X lui-même avait connu un sort similaire avec un masque réaliste en trois dimensions, un masque qui avait totalement berné Face ID.

Finalement, ce nouvel exemple ne fait que prouver ce que nous savions déjà, à savoir que les systèmes biométriques ont aussi leurs limites, au même titre que les mots de passe.

I attempted to fool the new Samsung Galaxy S10’s ultrasonic fingerprint scanner by using 3d printing. I succeeded.