Oups, les employés d’Apple aux Etats-Unis veulent aussi former un syndicat

Des sources rapportent que plusieurs travailleurs de magasins de détail d’Apple envisagent actuellement de se syndiquer. Plus encore, des employés de deux Apple Store au moins auraient déjà reçu de syndicats nationaux qui ont déposé des demandes auprès du National Labor Relations Board (NLRB).

Apparemment, plusieurs salariés d’Apple ne seraient plus satisfaits par le salaire jugé comme insuffisant que leur verse le géant à la pomme. L’augmentation des salaires sera ainsi la principale raison du mouvement de syndicalisation des employés d’Apple Store aux Etats-Unis.

Apple Store
©bankoo/123RF.COM

Pourquoi vouloir former un syndicat ?

Les travailleurs ont mentionné dans The Washington Post le fait que l’offre ne suivait pas la demande. Leur salaire serait resté quasiment le même alors que le coût de la vie ne cesse d’augmenter de jour en jour. Ils affirment également avoir contribué et continuent de contribuer au succès d’Apple, soutenant ainsi que leur demande est légitime.

Par ailleurs, ces employés militeraient en silence. Ils s’organiseraient secrètement dans le but d’éviter les représailles éventuelles d’Apple. Ils communiquent via des conversations cryptées ou encore des téléphones Android. Ils se sont aussi tournés vers leurs collègues pour évaluer le soutien et potentiellement obtenir une majorité en cas de vote syndical.

La réponse d’Apple

Ce n’est pas la première fois qu’Apple a affaire à des membres mécontents à cause des conditions de travail. Rappelons le mouvement #AppleToo de l’année dernière, où il était question de mettre à nu et de rassembler toutes les histoires toxiques sur le lieu de travail des employés chez Apple. Cela avait pour but justement de dénoncer certaines conditions de travail hors norme. A l’époque, la solution qu’Apple a trouvée pour régler ce conflit était juste d’expulser et de licencier les organisateurs du mouvement.

Face à ce mouvement-ci, Apple semble ne pas encore prendre au sérieux les préoccupations de ses employés. Prenant exemple sur Amazon, Apple utilise des dirigeants pour émettre des avertissements antisyndicaux comme des allégations selon lesquelles les travailleurs pourraient voir des réductions de salaire et d’avantages sociaux.

Bref, face à tous ces évènements, Apple devrait trouver une solution à long terme concernant les demandes de ses employés puisqu’il est évident que ces derniers souhaitent un meilleur traitement.

source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.