Le Kindle Worlds est ouvert, aux Etats-Unis

Amazon a décidé de faire un geste pas forcément désintéressé envers tous les amateurs de “fan fictions” avec une toute nouvelle plateforme nommée Kindle Worlds. Evoquée le mois dernier dans ces lignes, cette dernière vient tout juste d’ouvrir ses portes et tous les auteurs peuvent donc soumettre leurs incroyables créations littéraires. Tous ? Pas vraiment, en fait, puisqu’il est nécessaire d’avoir un compte en banque domicilié aux Etats-Unis pour en profiter. Ce n’est cependant pas une raison pour ne pas nous intéresser à cette nouvelle boutique, d’autant qu’elle finira sans doute par arriver en Europe.

Tout le monde ne connaissant pas forcément les “fan fictions”, on va commencer par expliquer le principe en deux ou trois lignes. En gros et pour faire simple, il s’agit d’une oeuvre rédigée par un amateur en lien avec un film, un livre, une série, une anime ou même un jeu vidéo. Genre tu es complètement dingue de Walking Dead, hop tu écris ton propre spin-off avec des zombies, des méchants et des filles nues. Libre à toi d’exploiter le truc comme tu l’entends, du moment qu’il subsiste un lien avec l’oeuvre originale.

Ouverture Kindle Worlds Amazon

Le Kindle Words d’Amazon vient d’ouvrir ses portes… aux Etats-Unis.

Le concept est plutôt bien sympa, et c’est peut-être pour cette raison que le phénomène a littéralement explosé au fil des ces dernières années. Amazon, de son côté, ne pouvait plus continuer de l’ignorer et le géant de l’e-commerce a ainsi décidé de surfer sur la vague en lançant une boutique où chacun peut vendre ou acheter des “fan fictions”. Cette boutique, c’est le fameux Kindle Worlds écrit tout en gros au sommet de cet article. Attention en revanche car toutes les licences ne sont pas supportées. Amazon s’est effectivement rapproché de certains ayants-droits pour leur demander leur concours et seuls douze “univers” sont proposés pour le moment. La liste complète est disponible à cette adresse mais on trouvera, dans le lot, Gossip Girl, Vampire Diaries, Pretty Little Liars ou même Harbringer et Shadowman.

Et l’argent dans tout ça ? Autant vous prévenir, l’auteur ne touchera pas l’intégralité des ventes de ses livres. Amazon prélèvera sa part, certes, mais il va également rémunérer les ayants-droits cités un peu plus haut. En gros, notre Mme Michu touchera 35% des ventes, à partir du moment où son oeuvre dépasse les 10.000 mots.

Pour finir, on peut ajouter que 50 oeuvres sont déjà proposées sur la plateforme. Ce n’est pas énorme, certes, mais la liste devrait s’étoffer progressivement dans les semaines qui viennent. Maintenant, la vraie question, c’est de savoir quand le Kindle Worlds arrivera chez nous.

Mots-clés amazonweb