Ouya s’associe avec OnLive !

Voici une très bonne nouvelle pour Ouya et pour tous les joueurs qui ont succombé aux charmes de la petite console de salon « open source », celle la même qui a explosé tous les records sur KickStarter. Car en effet, nous venons d’apprendre que la société vient tout juste de signer un accord avec OnLive afin de faire profiter la console de tous les bienfaits du « cloud gaming ». Ce qui veut donc dire que la Ouya va être en mesure de faire tourner tous les derniers hits du marché, ainsi que les jeux les plus gourmands que l’on puisse trouver, tout ça pour 99$ puisque c’est à ce prix qu’elle sera commercialisée.

Ouya s'associe avec OnLive !

Rappelons effectivement que la Ouya n’est pas vraiment une bête de course. Avec son Tegra 3, ses 8 Go d’espace de stockage et ses 1 Go de mémoire vive, elle fait plutôt pâle figure à côté d’une PlayStation 3 ou même d’une Xbox 360. Dans ce contexte et compte tenu de ses caractéristiques techniques, beaucoup de joueurs craignaient qu’elle soit un peu trop limitée pour parvenir à percer sur le marché. Des inquiétudes parfaitement légitimes, cela va de soi, mais la donne vient tout juste de changer puisque le directeur général de la société a annoncé, plus tôt dans la journée, la signature d’un accord avec OnLive.

OnLive qui, comme vous le savez sans doute déjà, s’est spécialisé dans le « cloud gaming ». Concrètement, donc, la technologie développée par cette société permet aux joueurs d’accéder à un catalogue complet de titres très gourmands sans pour autant avoir besoin d’une bête de course. Ce sont effectivement les serveurs de la société qui font tourner tous ces titres, le poste client ne se contentant finalement que d’afficher le rendu. Bien sûr, pour que cette solution fonctionne, le joueur doit nécessairement profiter d’une connexion internet offrant un débit correct, mais on comprend tout de suite l’intérêt de la chose : plus besoin de courir après la dernière carte graphique à la mode, plus besoin de claquer des centaines et des centaines d’euros pour maintenir sa bécane à jour, il suffit de payer son abonnement et hop, c’est OnLive qui s’occupe de tout.

Vous comprendrez donc que cet accord n’est pas si anodin qu’il n’y paraît. Grâce à ce dernier, la Ouya va être en mesure de faire tourner n’importe quel titre. Reste juste à savoir, maintenant, combien ça va coûter aux joueurs, évidemment. Mais si vous voulez mon avis, je pense que la Ouya vient tout juste de marquer un essai décisif.

Mots-clés jeuxonliveouya