Découvrez Overture, un concurrent pour Google Maps et Apple Maps, lancé par Meta, Microsoft, Amazon et TomTom

Meta, Microsoft, Amazon et la société de cartographie TomTom ont créé Overture Maps Foundation l’année dernière. Le but de cette collaboration est de rivaliser avec Google Maps et Apple Maps. Les quatre entreprises ont désormais publié leur premier ensemble de données de cartes en accès libre.

overture_maps_lancement
Overture

Une initiative pour concurrencer Google Maps et Apple Maps

Grâce à des données, les développeurs tiers ont la possibilité de créer leurs propres produits de cartographie ou de navigation à l’échelle mondiale. Ils seront ainsi en concurrence directe avec Google Maps et Apple Maps. Overture indique que la publication comprend plus de 59 millions de lieux d’intérêt, ainsi que des données sur les bâtiments, les réseaux de transport et les limites administratives.

Des couches de données formatées pour l’interopérabilité

Overture explique que les données cartographiques ont été structurées de manière à ce que les développeurs puissent facilement les intégrer. Ils peuvent ensuite utiliser ces informations pour créer une application de cartographie ou tout service dépendant de la navigation. Le jeu de données est disponible sur le site web d’Overture.

Des données ouvertes pour les développeurs tiers

Marc Prioleau, directeur exécutif d’Overture, souligne que le jeu de données sur les lieux d’intérêt représente une avancée majeure, jusqu’alors indisponible. Les grandes et petites entreprises situées n’importe où dans le monde ont la possibilité de tout cartographier. Overture prévoit de bâtir une collaboration large pour créer et maintenir une base de données complète et à jour des lieux d’intérêt.

Une menace pour Google et Apple

Créée l’année dernière, Overture Maps Foundation pourrait menacer la position dominante de Google et d’Apple dans le domaine de la cartographie. La disponibilité des données pourrait faciliter et réduire considérablement les coûts pour les développeurs qui souhaitent créer des applications. Actuellement, les développeurs doivent payer pour accéder à l’API de Google Maps. Apple facture également les développeurs qui créent des applications non natives. Cette initiative pourrait donc bouleverser l’écosystème de la cartographie en ligne.

Source : The Verge

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.