OVNIS : les rapports de l’US Navy révélés

Le Pentagone a rendu publiques le mois dernier trois vidéos montrant ce qui semble être des objets volants non identifiés. Quelques semaines plus tard, CNN et d’autres médias ont réussi à obtenir une copie des rapports détaillant ces rencontres fortuites.

Largement évoquées dans cet article, les trois vidéos mises en ligne par le Pentagone ont fait couler beaucoup d’encre depuis leur publication, mais elles ont également donné lieu à de nombreuses interrogations.

La photo d'un OVNI

Crédits Pixabay

Beaucoup pensent en effet que ces matériels ne forment que le sommet émergé de l’iceberg et que le Pentagone détient en sa possession de nombreuses autres informations cruciales.

Des OVNIS qui se ressemblent tous

En attendant d’en savoir plus, les révélations se poursuivent et les dernières en date nous viennent tout droit de CNN. Le média est en effet parvenu à obtenir une copie des rapports de l’US Navy, des rapports donnant un peu plus de détails sur ces étranges engins volants.

Le premier de ces rapports décrit une rencontre survenue le 26 mars 2014. Durant une mission, un F/1-18 de la Navy a croisé la route d’un engin volant à vive allure. S’il est parvenu à l’approcher, son pilote n’a pas réussi à déterminer la nature de l’engin. Néanmoins, la description qu’il en a faite laisse penser à un drone  : “L’avion inconnu semblait être de petite taille, environ la taille d’une valise et de couleur argentée”.

Le rapport obtenu par nos confrères précise également que le pilote a tout mis en oeuvre pour retrouver un contact visuel avec l’appareil, en pure perte.

Des appareils trop petits pour abriter un pilote

Fait intéressant, les autres rapports semblent être du même genre. Un autre document remontant cette fois au mois de novembre de l’année 2013, fait ainsi mention “d’un petit avion de 5 pieds d’envergure”. Soit de seulement 1,5 mètre d’envergure. L’appareil était de couleur blanche et il ne laissait apparaître aucune caractéristique distincte. Le rapport désigne clairement un UAS et donc un drone sans pilote.

Une explication logique compte tenu de la taille de l’appareil.

Même chose pour un autre rapport, daté cette fois du 27 juin de la même année. Le document fait allusion une fois encore à un appareil de couleur blanche, un appareil ayant la taille et la forme d’un drone ou d’un missile.

Un danger pour les pilotes

Tous les rapports obtenus par CNN désignent donc la même chose : un drone se déplaçant à grande vitesse. Et bien sûr, la Navy a tout mis en oeuvre pour identifier leurs propriétaires, sans grand succès.

Suite aux observations faites, l’agence de contrôle a contacté les opérateurs d’UAS de chacune de ces régions, mais aucun d’entre eux n’a confirmé être le propriétaire de l’un de ces appareils.

C’est évidemment un problème, et pas uniquement pour des raisons de sécurité nationale. Ces OVNIS ont tous une chose en commun : ils sont petits et ils se déplacent à grande vitesse. Ils représentent donc un danger direct pour les pilotes en raison des risques de collision.

Mots-clés ovnipentagone