Palm serait en passe de lancer un PDA sous Android… Et on l’avait pas vu venir

Avec l’avènement des smartphones, on pensait naïvement que l’ère des PDA était révolue, mais nous avions tort. Sorti de sa tombe et retapé tant bien que mal par le chinois TCL, Palm pourrait nous gratifier d’ici quelques mois d’un nouveau terminal. Il s’agirait en l’occurrence d’un PDA sous Android, qui devrait se frayer un chemin sur le marché d’ici la fin d’année 2018.

L’information nous provient d’un journaliste du site Android Police qui a eu l’occasion de bavarder avec une source jugée fiable. Elle lui a indiqué que l’opérateur américain Verizon préparait le lancement d’un terminal Android estampillé Palm. Compte tenu du contexte et du pedigree de la marque, il y a de fortes chances que l’on parle bien d’un PDA. Attention cependant, il s’agit d’une information à prendre avec les inévitables pincettes de rigueur.

Célèbre dans les années 2000 avant de tomber dans l’oubli et d’être rachetée par TCL, Palm pourrait lancer un nouveau PDA d’ici la fin d’année. Pas sûr toutefois qu’il arrive jusque chez nous.

La chose ne serait pourtant pas si surprenante que ça. On sait que certains constructeurs surfent toujours plus ou moins sur le lancement d’appareils reprenant une part des caractéristiques de nos vieux PDA. C’était par exemple le cas de BlackBerry, qui nous présentait en 2014 le Passport. Un terminal au format carré qui se destinait surtout aux professionnels.

Le PDA une espèce éteinte prête refaire surface ?

D’autres se sont aussi essayés à l’exercice de raviver l’intérêt du grand public pour les PDA. On peut par exemple parler du Gemini qui avait fait l’objet d’une campagne de financement participatif l’an passé et qui s’était montré à la presse lors du dernier CES.

Reste à savoir si ce genre de terminaux a de l’avenir. TCL semble y croire. La firme basée à Huizhou (dans le sud de la Chine), qui a racheté BlackBerry, a déjà lancé au printemps dernier (et avec un certain succès) le KEYone sous pavillon Blackberry Mobile. Il ne serait donc pas particulièrement étonnant qu’elle cherche à renouveler l’expérience sur le sol américain au travers d’un terminal sous licence Palm. Un terminal qui pourrait éventuellement surfer sur la nostalgie de certains utilisateurs… À voir.

Crédit illustration

Mots-clés palmpdatcl