Panasonic Lumix G3 : un G2 plus compact

Beaucoup l’attendaient de pied ferme et c’est finalement hier que Panasonic a dévoilé son Lumix G3. Oui, le successeur du fameux G2, cet incroyable hybride aimé et adulé par un grand nombre de photographes et de cinéastes en tout genre. Une belle bête, donc, qui propose un poids beaucoup plus léger que son prédécesseur et qui offre en outre une compacité réduite. Le tout avec un capteur de 16 mégapixels histoire de couronner le tout et de vous donner envie de prendre une hypothèque sur votre appartement.

Simples APN, bridges, hybrides ou réflex, on peut dire que le photographe ne manque pas de choix. Qu’il soit professionnel ou amateur, il dispose même d’un bon nombre de solutions et il n’est pas toujours facile de déterminer celle qui nous convient le mieux. Certains vous diront que rien ne vaut un gros réflex avec toute la batterie d’optiques qui va bien, d’autres leur préfèreront les bridges ou les hybrides, mais quand on prend le temps d’y réfléchir posément, vraiment très posément, on se rend compte que le meilleur appareil photo c’est bien entendu celui que l’on n’hésite jamais à prendre avec nous.

Et justement, le Panasonic Lumix G3 risque de plaire à tous ceux qui en ont marre de trainer leurs guêtres avec un sac-à-dos de 12 kg pour immortaliser leurs différents déplacements ou bien les évènements qu’ils sont amenés à couvrir. Pour cause, puisque cet hybride serait d’après son constructeur 25 % plus compact que le G2 et qu’il offrirait en outre un poids de 336 grammes. Pas mal, vraiment pas mal, même s’il ne s’agit là que du poids du boitier. On doit en effet ajouter à cela le poids des différentes optiques…

Pour le reste, le Panasonic Lumix G3 propose un capteur de 16  millions de pixels (RAW / JPEG), un viseur standard, un viseur Live View, trois modes de mise au point (AFS, AFC, MF) et un écran tactile rotatif bien pratique pour tourner des vidéos. Puisqu’on en parle, il faut savoir que l’appareil est capable de capturer des vidéos en 720p (50p, débit moyen de 17 Mbps) mais aussi en Full HD (1080i). Côté plage de sensibilité, le G3 va de 160 à 6400 ISO et si vous avez envie de vous bouffer toutes les caractéristiques techniques de l’appareil, il suffit de vous rendre sur la page dédiée.

C’est certain, le G3 est une belle bête. Cela dit, de mon point de vue, sa principale force est aussi sa principale faiblesse. Vouloir un boitier compact, c’est bien mais c’est justement le fer de lance de la gamme GF. Généralement, lorsqu’on s’oriente vers un G1, un G2 ou un G3, c’est aussi pour retrouver une prise en main proche de ce que proposent les réflex. Or là, Panasonic a peut-être poussé le bouchon un peu trop loin. Preuve en est, le déclencheur vidéo est passé à l’arrière de l’appareil et je ne suis pas certain que ce choix enthousiasmera les cinéastes en herbe (ou pas). Dans tous les cas, ce qui est sûr, c’est que la sortie du G3 va faire baisser le prix du G2 et ça vaudra peut-être bientôt le coup de sortir la carte bleue.

Ah et sinon, côté prix, le Lumix G3 sera proposé à différents tarifs et en deux coloris (noir et chocolat, le rouge n’étant pas prévu chez nous) :

  • 600 euros pour le boitier nu.
  • 700 euros en kit avec le 14-42mm.
  • 1000 euros en double kit avec le 14-42mm et le 45-200mm.

Mots-clés panasonic