Panasonic Lumix GH4 : taillé pour la 4K, et pour les professionnels

Le Panasonic Lumix GH4 vient d’être officiellement présenté par son constructeur et ce dernier devrait finalement intéresser les vidéastes les plus exigeants. Pourquoi ? Car il est capable d’enregistrer des vidéos en 4K ou, si vous préférez, en Ultra HD. Le tout dans un boitier relativement compact et avec des spécifications techniques des plus prometteuses. Et si vous avez envie d’en apprendre un peu plus à son sujet, et bien vous êtes au bon endroit.

Une précision importante avant de commencer. Si le GH4 succède au GH3, ce dernier restera présent au catalogue du constructeur. Les deux boitiers sont de toute façon très proches l’un de l’autre et il faut ainsi se pencher sur la fiche technique du GH4 pour noter des différences. Niveau design et ergonomie, les deux coquins se ressemblent effectivement comme deux gouttes d’eau.

Panasonic Lumix GH4 : image 1

Au niveau de ses caractéristiques, et bien nous retrouvons un capteur de 16 millions de pixels, une sensibilité comprise entre 100 et 25 600 ISO et une vitesse d’obturateur comprise entre 60 et 1/8000 seconde avec un mode rafale à 12 images par seconde (AF simple) ou 7,5 images par seconde (AF continu). Puisqu’on en parle, sachez que l’autofocus fonctionnera par détection de contraste sur 49 zones.

La visée se fera soit par le viseur numérique OLED offrant une définition de 2,36 millions de points, soit par l’écran OLED tactile de 3 pouces (1,04 million de points), un écran monté sur une rotule et capable ainsi de pivoter sur lui-même.

Je ne vais pas détailler l’ergonomie du boitier. Si vous avez eu l’occasion d’avoir un GH3 entre les mains, alors vous ne serez pas dépaysé puisqu’on trouve exactement le même nombre de molettes et de boutons. Leur emplacement n’a pas non plus changé.

Non, le mieux c’est de passer directement à la vidéo. Le Lumix GH4 nous permettra de basculer entre plusieurs modes d’enregistrement et on pourra ainsi enregistrer des vidéos en 1080p à 24, 24, 30 ou 60 images par seconde en H.264 (100 Mbps) ou en ALL-I (200 Mbps). Il sera également possible de basculer sur un mode spécial permettant d’enregistrer pas moins de 96 images par seconde. Mais la véritable force du GH4, c’est l’enregistrement de vidéos en 4K à 24, 25 ou 30 images par seconde en H.264 (100 Mbps).

En outre, les experts pourront aussi investir dans un socle optionnel, le DMW-YAGH, un socle qui intègre une sortie SDI, deux entrée XLR (alimentation Phantom), une mixette et une alimentation standard. Un appareil qui devrait faire la joie des professionnels.

Si le prix du Lumix GH4 n’a pas encore été dévoilé, il devrait se situer sous la barre fatidique des 2 000 euros. C’est une jolie somme, certes, mais ce n’est pas grand chose à côté des caméras professionnelles présentes sur le marché, des caméras qui ne font pas toujours aussi bien et qui sont souvent proposées dix fois plus cher.

MAJ : Le GH4 sera proposé en Europe à… 1 499 € !